Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le président Kita se dit « prisonnier du FC Nantes »

0 14.06.2012 14:48

Dans un entretien fleuve accordé au magazine France Football hier, Waldemar Kita, président du FC Nantes, n'y va pas de main morte avec le vestiaire du club, les élus ou encore la presse locale dans cette période trouble pour le FCN, assuré de ne pas monter en Ligue 1 la saison prochaine. Les tacles fusent depuis ses bureaux d'« une rue chic du XVIe arrondissement de Paris », où les journalistes de France Football l'ont rencontré.Estimant qu'on le « prend pour un imbécile qui ne comprend rien au football », il loue le projet mené depuis son arrivée - « le seul échec, c’est le domaine dans lequel je ne peux pas vraiment mettre mon nez : le sportif » - et explique lorsqu'il est question d'argent : « Je savais qu’il fallait en mettre un peu, mais je ne savais pas qu’à Nantes il fallait en mettre autant. Personne ne vous aide. Ni la Ville, ni la région. C’est dommage. Parce que si demain je m’en vais, Nantes, c’est fini ! C’est la DH. »Kita fustige la presse locale qui l'a « cassé », cet « Etat dans l'Etat » qu'est le vestiaire, l’association « À la nantaise » et ces entraîneurs qui « n'ont pas la formation adéquate ». Quid du coach actuel Landry Chauvin ? « Au club, ils le voulaient, ils l’ont eu. » Revendre le FCN (un projet de rachat du club aurait récemment été transmis à Waldemar Kita, lire Presse Océan samedi) ? Selon ce dernier, personne ne « veut reprendre Nantes », en tout cas intégralement.Conclusion du président, toujours dans France Football : « Je suis prisonnier du FC Nantes ! Mais il y a un moment où je vais péter les plombs. Je me connais, ça peut arriver d’une minute à l’autre. Il suffit d’un rien. » Plus d'informations ce mercredi dans Presse Océan

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.