Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes : les étudiants en médecine réclament l'annulation d'une épreuve

1 14.06.2012 14:48

« Un beau bordel ! ». C’est en ces termes fleuris que Bernard Planchon, le vice-doyen de la fac de médecine de Nantes, a résumé la situation, vendredi, devant les étudiants de 6e année. Mercredi matin, les 7 200 candidats au concours d’internat, dont les 180 étudiants nantais qui passaient l’examen à Tours, ont appris au dernier moment que la dixième et ultime épreuve, une lecture critique d’un article scientifique (LCA), était annulée pour cause d’erreurs dans l’énoncé.« On nous a reconvoqués l’après-midi pour plancher sur un nouveau sujet, raconte Mathieu. Mais au bout d’une heure, on nous dit que l’épreuve était elle aussi annulée », cette fois en raison de soupçons de fuites dans certains centres. Le coup a été très dur à encaisser : « Ça fait trois ans qu’on prépare ce concours, explique un étudiant. C’est l’examen qui marque la fin de notre cursus universitaire et nous permet de choisir notre spécialité et notre lieu d’internat. On est tous dégoûtés ».D’autant que le report de l’épreuve annulée à une date ultérieure, d’ici le 24 juin, pose problème à de nombreux carabins. Beaucoup avaient en effet prévu de partir en vacances ou en stage sitôt la fin des épreuves. « Je devais partir dimanche en mission humanitaire à Madagascar pour deux mois et demi, explique Xavier. J’ai dû annuler mon billet ».Vendredi, les étudiants se sont donc mobilisés à travers toute la France pour réclamer l’annulation pure et simple de la LCA.« La bonne solution »C’est aussi la position exprimée par Jean-Michel Rogez, doyen de la fac de médecine de Nantes et président du conseil scientifique du CNCI, l’instance chargée de l’organisation du concours d’internat. « La bonne solution est de neutraliser l’épreuve de LCA cette année, pour des raisons techniques », explique-t-il dans un courrier adressé à ses collègues.« Réorganiser cette épreuve avant le 24 juin, date du début des corrections, est toute façon matériellement impossible, souligne le vice-doyen, Bernard Planchon. Et si on décide de faire repasser tout le concours, c’est au moins six mois de délai ». Ce qui entraînerait de fait un « vide médical » en internat à la rentrée. Impensable.La balle est désormais dans le camp du ministère de la Santé. Épuisés et stressés, les étudiants attendent sa décision avec angoisse.Xavier Boussion

Commentaires (1)

Les épreuves annulées sont à la mode !
martinchenip lun, 26/05/2014 - 12:33

C'est quand même incroyable, il y avait déjà eu une polémique de ce genre avec le BTS Négociation Relation Client il y a de ça quelques années (2011 il me semble).
En ce qui me concerne, j'espère que les classes de prépa médecine ne seront pas concernées par ce type d'imprévu.
Bon courage à tous les étudiants quoi qu'il en soit !

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.