Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

A Guérande, les gens du voyage ne "veulent pas aller dans le conflit"

1 10.07.2013 12:15
Les gens du voyage ne veulent "pas de choc frontal"

Les gens du voyage ne veulent "pas de choc frontal"

Photo PO

"On ne veut pas entrer dans le conflit. Nous, on veut que ça avance. Que la loi soit respectée. Alors, on va mettre un peu d'eau dans notre vin. Aller au conflit frontal avec les gendarmes, ça donnerait quoi ?"

Au lendemain de l'avis d'expulsion prononcé en urgence par la Justice, suite à l'installation - illégale- de 150 caravanes à Guérande, l'un des pasteurs du camp semble annoncer un départ de la mission (qui aurait souhaité rester 15 jours) avant vendredi, date à laquelle les voyageurs auraient pu être délogés de force.

 

"On voudrait juste que ça se passe bien"

 

Les quelque 90 familles installées là depuis dimanche devraient donc quitter les lieux sous peu, de leur propre chef.

"Mais encore une fois, on n'a pas le choix", commentait ce mercredi matin un pasteur de la mission. "En France, seuls 30 % des terrains sont créés, même si une loi a été créée. Les premiers coupables de tout ça, c'est pas nous. On en a ras-le-bol de faire le tour de France sans que nos demandes soient acceptées. A Poitiers, tout s'était très bien passé. Et là, on doit repartir, mais pour aller où ? On a fait 15 demandes et une seule a été acceptée. Nous, on est des citoyens français. Et on voudrait juste que ça se passe bien. C'est tout. "

Lire Presse Océan ce mardi et demain mercredi 11 juillet

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.