Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

A Nantes, un réseau de proxénètes nigérians démantelé par la police

0 29.03.2013 23:13
Derrière les prostituées nantaises se cachait un réseau nigérian

Derrière les prostituées nantaises se cachait un réseau nigérian

Photo PO

La Sûreté et la police judiciaire ont travaillé main dans la main, avec le soutien de l’Office central pour la répression de la traite des êtres humains aux fins d’exploitation sexuelle (OCRET).

Cinq suspects ont  été interpellés jeudi, dans la banlieue nord de Paris. Tous ont été présentés à un magistrat de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes hier, pour être mis en examen pour « proxénétisme aggravé en bande organisée », « traite des êtres humains » et « association de malfaiteurs ». Quatre d'entre eux ont été placés en détention provisoire. Le dernier a été placé sous contrôle judiciaire.

Ils sont soupçonnés d'avoir fait travailler une dizaine de jeunes femmes nigérianes sur les trottoirs du boulevard Paul-bellamy et du rond-point de Rennes, à Nantes, depuis 2010. Les prostituées étaient "réceptionnées" en France par une "mama", installée à Paris. Quatre de ses proches sont soupçonnés d'avoir fourni « une assistance logistique », en réglant les problèmes de papiers notamment.

 « Les filles subissaient des pressions fortes. Elles devaient rembourser des dettes allant de 40 000 à 60 000 € pour pouvoir être libérées du trottoir. », ont indiqué Laurent Chavanne, chef de la Sûreté départementale et Jean-René Personnic, patron de la PJ de Nantes.

Lire la suite Presse Océan samedi

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.