Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Aéroport Des architectes ont un "plan B" moins coûteux pour Nantes Atlantique

3 25.06.2014 12:52
Françoise Verchère, conseillère générale Françoise Verchère, conseillère générale (Parti de gauche) entourée des architectes.

Françoise Verchère, conseillère générale Françoise Verchère, conseillère générale (Parti de gauche) entourée des architectes.

Photo PO

Oui à un nouvel aéroport… à Nantes Atlantique. Contestant l'indépendance et la fiabilité de l'étude menée par la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) en novembre 2013 pour évaluer le coût du réaménagement de l'actuel aéroport de Nantes Atlantique, les opposants à Notre-Dame-des-Landes ont demandé à des architectes de s'emparer du dossier et de vérifier la pertinence des scénarii esquissés.

Après analyse, les architectes - missionnés par le collectif des élu(e)s qui doutent de la pertinence de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes - parlent de "manipulation"  et assurent que les surfaces prévues pour l'opération de réaménagement de Nantes Atlantique dans le projet de la DGAC ont "été largement surévaluées", ce qui génère in fine une flambée du budget prévisionnel.

Des opérations auraient également "été gonflées artificiellement" pour alourdir la note finale: ainsi, la démolition et la reconstruction du chenil de la DGAC, structure de 70 m2 abritant trois chiens, sont chiffrées à 600 000 € dans le rapport initial.

Affirmant avoir calqué leurs calculs sur ceux du Service technique de l'aviation civile, les architectes ont échafaudé "différentes propositions de réaménagement de l'aéroport actuel, à tous les horizons demandés par la commission du dialogue" , à savoir 5 millions de passagers, 7 millions ou encore 9 millions.

L'optimisation proposée par les architectes, qui certifient au passage que l'aéroport existant peut être agrandi et développé, "représente, à terme, une économie de 349 millions d'euros TTC". Le programme élaboré inclut même une prolongation de la ligne de tramway jusqu'à l'aéroport.

En prenant en compte un objectif de 9 millions de passagers, "développer Nantes Atlantique coûterait au minimum deux fois moins cher que de construire et développer un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes", assènent les opposants.

Plus d'informations dans Presse Océan ce jeudi.

 

Commentaires (3)

Les architectes s'y mettent aussi !
Cyril jeu, 26/06/2014 - 09:15

D'un autre côté, les agents de la DGAC n'ont pas intérêt à élaborer une étude qui irait à l'encontre des intérêts politiques sous peine de prendre des risques de sanctions administratives et autres.
Il faut donc s'en remettre à des études indépendantes effectuées par des cabinets privés ou autres établissements qui ne dépendent pas de l'Etat, qui ne dépendent de personnes grosso modo.
Quant à mettre seulement 3 chiens dans un chenil de 70 m², ce n'est pas de l'optimisation mais du gachis de la part de la DGAC : visiblement, c'est un exemple parmi tant d'autres qui justifierait les coûts gonflés artificiellement.
Ce serait bien de tous les lister.

lolllllllllllllllllll
loki jeu, 26/06/2014 - 08:41

La grande blague de l'acipa ,combien ont-ils payé les architectes pour ce vulgaire brouillon d'éléves de CP !!Franchement arrêter de vous foutre de nous !!Faite un aeroport en Légo pendant que l'on y es !!Pathétique !!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.