Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Aéroport Du rififi à propos du documentaire sur Notre-Dame-des-Landes

1 19.07.2013 16:24
Graffitis qui détournent la ligne verte du "Voyage à Nantes", place du Bouffay pour Notre-Dame-des-Landes

Graffitis qui détournent la ligne verte du "Voyage à Nantes", place du Bouffay pour Notre-Dame-des-Landes

Photo Stéphane Pajot

L’information que Presse Océan révélait (lundi 15 juillet) sur la non attribution d’une subvention par la région des Pays de Loire à un documentariste continue à faire des vagues. Une commission technique avait en effet émis un avis favorable pour le projet de film « Le Dernier continent » de Vincent Lapize à hauteur de 4000 euros. Problème, la seconde commission, des experts cette fois-ci et qui habituellement, valide ce que dit la première a dit niet. Motif : il s’agit d’un documentaire sur les zadistes de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et le producteur prend leur parti.

 Après le premier coup de colère d’Olivier Deschanel (Union des démocrates indépendants) puis de Jean-Philippe Magnen (Europe Ecologie Les Verts), on vient d’apprendre que le président du comité d’experts cinéma, Daniel Ramponi,  vient de démissionner de son poste. Daniel Ramponi, étant lui-même élu à Europe-Ecologie les Verts, avait tenté de trouver un terrain d’entente avec le président de région. Pas de remerciements au générique du futur documentaire mais un mot indiquant que le conseil régional ne cautionnait pas les propos du réalisateur. Refus catégorique.  Du côté de la région, on indique que « chacun comprendra que le Conseil régional ne peut pas donner suite à cette demande de financement, quelle que soit la possible qualité artistique du film. Prétendre le contraire en se drapant derrière les principes de « liberté de création et d’expression » relève de la plus totale démagogie. Il serait totalement incompris, et probablement critiqué et moqué à juste titre, de voir figurer au générique d’un tel film la traditionnelle mention « avec le soutien du Conseil régional des Pays de la Loire. Et il n’échappera pas aux observateurs avisés du dossier que les élus qui dénoncent l’absence de validation de l’avis du comité technique, sont notoirement défavorables au projet d’aéroport ».

Garantir une équité

Aujourd’hui, Olivier Deschanel, conseiller régional UDI et membre de la commission culture, estime que « la démission de Daniel Ramponi comme Président du comité technique cinéma-audiovisuel démontre la justesse de notre réaction et renforce notre position qui recherche simplement la protection de l’oeuvre artistique. La question n’est pas contrairement à ce que l’on voudrait faire croire d’être pour ou contre l’aéroport de Notre Dame des Landes. Mais il s’agit de garantir à chaque projet cinématographique une équité de traitement par la Région fondée sur la qualité artistique, pas sur l’opinion d’élus vis à vis du sujet du film. C’est un principe élémentaire du respect de la liberté des auteurs précisé pourtant dans le règlement des aides régionales".  Ironie de l’histoire, conclut Olivier Deschanel," le film “ le Dernier continent” de Vincent Lapize va bénéficier ainsi d’une publicité qu’ il n’ aurait pas eue sans cette discrimination dont il a fait l’ objet ".

Stéphane Pajot

Commentaires (1)

Auxiette logique avec lui-même
observateur44 ven, 19/07/2013 - 19:05

L'argumentaire régional est imparable ! Pourquoi donner aux opposants à NDDL des arguments pour ridiculiser la collectivité majoritairement favorable à l'aéroport qui "par inadvertance" aurait financé ce projet de film..
Enfin, est-il nécessaire de rappeler qu'un comité technique est là pour préconiser une position mais que le conseil exécutif est à même de passer outre. Si les avis de tous les comités Théodule avaient force de loi...où irait-on ? Plus la peine de voter et d'élire des responsables si c'est pour suivre les yeux fermés les dictats de la technostructure.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.