Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Notre-Dame-des-Landes "Attaques violentes" sur des gendarmes (préfecture)

9 12.12.2012 12:21
Notre-Dame-des-Landes. Attaques violentes sur des gendarmes selon la préfecture

Notre-Dame-des-Landes. Attaques violentes sur des gendarmes selon la préfecture.

Archives PO - Nathalie Bourreau

La préfecture parle de "guet-apens". Ce matin, de nouveaux heurts sont survenus sur la zone dédiée au nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

"Deux attaques violentes"

"Les gendarmes chargés de maintenir la liberté de circulation sur les routes qui traversent la zone de Notre-Dame-des-Landes ont subi deux attaques violentes de la part d’individus casqués et armés", indique la préfecture de Loire-Atlantique dans un communiqué.

Les premiers faits sont survenus à 8h20, à proximité du lieu-dit "Le Rosier": "Une patrouille a fait l’objet d’un guet-apens tendu par une quarantaine d’individus, les uns disposant une herse sur la route, les autres tentant d'attaquer les gendarmes à revers".

Vers 9h30, "une cinquantaine d’assaillants casqués et munis de boucliers, de frondes et de cocktails molotov se sont attaqués à un autre peloton en surveillance. Les renforts nécessaires ont été envoyés sur les lieux pour rétablir le contrôle de la situation".

"Expulsion ordonnée"

Ces heurts surviennent au lendemain de deux décisions prises par le tribunal de grande instance de Saint-Nazaire. "La première autorise la démolition des cabanes illégales de La Châtaigneraie. L’autre, prise quelques heures plus tard à la demande du préfet, ordonne en conséquence l’expulsion de tous les occupants sans droits ni titres, stipule la préfecture. Ces décisions disent l’état de droit. Les occupants n’ont plus de protection juridique."

Les attaques de ce matin, poursuivent les services de l'Etat, "sont particulièrement irresponsables et contre-productives, à l’heure où le gouvernement a appelé à l’apaisement et au dialogue. Le nécessaire sera fait pour garantir la poursuite de ce processus dans le calme et la sécurité de tous."

 

Commentaires (9)

gentils protestataires
VESPA mer, 12/12/2012 - 15:30

En voilà une photo qu'elle est belle. Des types prêts et venus à NDDL rien que pour en découdre avec les forces de l'ordre.
Au 1er mort ou blessé grave, les différentes coordinations anti-NDDL crieront haro sur les flics mais elles auront une grande part de responsabilité dans ces tragédies qui ne vont pas manquer d'arriver un jour ou l'autre......
A moins que cela n'arrive à un policier et dans ce cas, elles seront juste désolées pour lui et parleront de risque du métier...
On parie ?

Des policiers qui attaquent des policiers ? un mort ?
Cyril mer, 12/12/2012 - 14:16

"une cinquantaine d’assaillants casqués et munis de boucliers" ; peu de doutes à avoir là-dessus ; comme souvent, des policiers et/ou gendarmes déguisés en opposant se livrent à des violences pour faire passer les opposants pour des assaillants.

Malheureusement, cette technique est très (trop) connue de l'opinion publique.

D'ailleurs, à ma connaissance, aucune revendication n'a été publiée sur les sites des opposants.

Autrement, "Ces décisions disent l’état de droit. Les occupants n’ont plus de protection juridique."
Encore une interprétation peu attentive des décisions de justice traduisant une volonté de passage en force : d'ailleurs, le tribunal a débouté AGO et la Préfecture sur deux des trois plaintes déposées.
Les gendarmes eux-mêmes disaient qu'ils prenaient le risque d'expulser les gens des cabanes sans la moindre couverture juridique.

De plus, parmi les personnes du CG, l'une affirmait qu'il fallait évacuer les gens quitte à prendre des risques d'ordre humain : ça veut dire prendre le risque de tuer un opposant ?

Je ne l'espère pas !

Renseignez-vous hugocello...
Cyril jeu, 13/12/2012 - 10:39

En réponse à hugocello - Cyril

Un proche était fonctionnaire de police : je sais de quoi je parle.

Dans toutes les manifestations, les fonctionnaires de police sont obligés de se mettre en civile à différents endroits du cortège : dans le cas où il y aurait des problèmes (personne faisant un malaise, agressions, etc...), ils peuvent alerter rapidement leurs collègues.

D'autres se mettent en queue de cortège cagoulés ou casqués, brassard de police au poignet généralement caché sous un pull : leur role est de discréditer les manifestants (opposants en général) en cassant des magasins et autres.

Sauf que ça s'est vu lors de la derniere manifestation à Nantes, et surtout à celle de fin Mars où une personne témoignait de l'étonnement d'un casseur portant un brassard de police et lui disant de partir pour sa propre sécurité...

CQFD !

Il a raison
Kryssian Wigbhert mer, 12/12/2012 - 20:01

En réponse à hugocello - Cyril

Cyril a raison, j'ai eu l'occasion de m'en rendre compte il y a quelques années lors d'une manifestation à Nantes, des policiers (en civil et masqués) lançaient des pierres contre les vitrines de magasin. J'ai pu les voir quelques heures après en discussion amicale avec les forces de l'ordre casquées.

Désillusion...
Tatave mer, 12/12/2012 - 14:05

Moi qui croyait que les opposants étaient des pacifistes amoureux de la nature...
Visiblement, ils n'aiment pas les poulets... !
Qu'on les vire une fois pour toute, ils n'ont rien à faire sur çe site.

Désillusion?
montinjf mer, 12/12/2012 - 14:17

En réponse à TataveVertou - Désillusion...

L'opposition est de plus en plus forte et Ayrault est incapable de défendre son projet sur le plateau d'un 20Heures. Plus de 1000 gendarmes et CRS depuis un mois et aucun résultat... Si un résultat: Encore plus d'opposants, et pas que des chevelus sur le terrain: Des partis politiques (FN, UDI, Modem...), et des associations de contribuables...

?
montinjf mer, 12/12/2012 - 13:50

Violence relative, certe inexcusable, mais à comparer avec ceux qui se passe en Corse ou à Marseille... Il est temps d'envoyer les gendarmes là-bas et de relacher la pression. La commission de dialogue ne sert à rien, si c'est pour expliquer aux gens qui sont 'contre' qu'ils n'ont rien comprit et que ce projet est super aucun intérêt! Comment défendre un tel projet alors que les impôts augmentent et que la France n'a jamais autant compter de pauvres. Mettons l'argent dans les logements et remplissons les aéroports actuels (Angers, St-Nanzaire, Rennes, Nantes...).

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.