Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Nantes Les avions Beluga d'Airbus ne se posent plus à l'aéroport

4 12.10.2017 11:48
Durant au moins trois ans, les avions Beluga d'Airbus ne s'arrêteront plus à l'aéroport de Nantes - Photo CC - Maarten Visser

Durant au moins trois ans, les avions Beluga d'Airbus ne s'arrêteront plus à l'aéroport de Nantes - Photo CC - Maarten Visser

Depuis début octobre, les avions Béluga d'Airbus ne s'arrêtent plus à l'aéroport de Nantes. "Face à l'augmentation des cadences de production, nous procédons à une réorganisation du transport des pièces", indique le service communication de l'entreprise.

Les caissons centraux de voilure fabriqués sur le site de Bouguenais sont désormais acheminés par la route à Saint-Nazaire. Puis rejoignent par bateau le site de Hambourg.

Une organisation qui durera au moins trois ans jusqu'à l'arrivée d'un nouveau modèle d'avion cargo. "Le Beluga XL sera mis en opération en 2020, rappelle Airbus. On verra alors comment organiser la logistique, la possibilité de vols depuis Nantes sera étudiée."

Plus d'informations dans Presse Océan, ce vendredi 13 octobre

Commentaires (4)

...
Nicolas 2 jeu, 12/10/2017 - 21:45

En réponse à Foulques Deletang - put... de NDDL

Encore du grand n'importe quoi de votre part.

Si il est possible d'acheminer les pièces par la route et par bateau, pourquoi utiliser des avions cargo dont le coût est largement supérieur ?

Et en plus c'est écolo, cela devrait vous plaire...

Ce qui est sur, c'est que celà montre qu'avec la construction de NDDL, il est possible de fermer Nantes Atlantique pour y construire logements et zone industriel.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.