Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Angers Procès du 15 : une permanencière du CHU condamnée en appel

0 25.10.2016 17:51
Archives Le Courrier de l'Ouest

Archives Le Courrier de l'Ouest

La cour d'appel d'Angers vient de condamner une permanencière du "15" du CHU d'Angers à un an de prison avec sursis.

L'information est révélée ce mardi par nos confrères du Courrier de l'Ouest. La permanencière était poursuivie, tout comme le centre hospitalier universitaire, après le décès d'une Angevine décédée en 2009 d'une embollie.

Elle n'avait pas pris l'alerte au sérieux et les secours avaient mis, au final, près de trois quart d'heure pour faire quelques kilomètres. La victime était décédée à leur arrivée.

En décembre 2015, le tribunal avait relaxé la permanencière et le CHU. Lors de ce procès du « 15 », le procureur de la République avait demandé une peine d'un an de prison pour la permanencière et 5 000 euros d'amende pour le CHU d'Angers.

« Face à cette famille effondrée, face à l'horreur de cette perte, on nous propose de considérer qu'il ne s'est rien passé ? », s'étaient indignés à l'époque Me Thierry Fillion et Me Pascal Rouiller pour la famille de la victime, Stéphanie Rousset.

"L’équipe du Samu-Centre 15 va pouvoir de nouveau exercer dans la sérénité sa difficile mission de médecine d’urgence. Ce procès aura été long et douloureux pour toutes les parties", indiquait alors le CHU.

Aujourd'hui, la relaxe du Centre hospitalier a été confirmée.

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.