Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Après le "père-grue" de Nantes, un homme reste 2h30 sur un aqueduc à Montpellier

0 20.02.2013 16:09
Après le "père-grue" de Nantes, un homme grimpe sur un aqueduc à Montpellier

Après le "père-grue" de Nantes, un homme grimpe sur un aqueduc à Montpellier

Illustration - Captutre Google Maps

Deux jours après l'au revoir de Serge à la grue jaune de l'île de Nantes, un autre père a pris de la hauteur ce mercredi pour faire entendre sa voix. Cette fois à Montpellier. Sur un aqueduc.

Un homme de 42 ans, mécontent des conditions de garde d'enfant fixées dans le cadre de son divorce, s'est réfugié mercredi pendant 2H30 à 18 m de hauteur sur un monument de Montpellier, demandant à être reçu par le juge aux affaires familiales, a-t-on appris auprès de la police.

Ce Montpelliérain, père d'une fillette de 9 ans, s'était assis les pieds dans le vide sur l'Aqueduc des Arceaux, un monument du centre-ville, proche du palais de justice, sur lequel il avait déployé une banderole proclamant "SOS papa: cinq ans que je n'ai pas vu ma fille", selon la même source.

Il demandait à être reçu par le juge aux affaires familiales qui suit son dossier. Il est descendu après avoir obtenu un rendez-vous avec le juge à 16h45 mercredi.

L'homme, qui était en relation téléphonique avec la police, menaçait de sauter du monument. La police et les pompiers avaient été dépêchés sur place, et le GIPN de Marseille placé en pré-alerte.

Avec AFP

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.