Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Argent Loire-Atlantique: nos impôts locaux à la loupe

1 20.09.2013 22:00
Avec l'automne, voici les feuilles d'impôts locaux qui tombent.

Avec l'automne, voici les feuilles d'impôts locaux qui tombent.

PHOTO PRESSE OCEAN-NATHALIE BOURREAU

Les taxes foncières arrivent dans nos boîtes à lettres pour paiement au 15 octobre. Les taxes d’habitation vont suivre, à régler avant le 15 novembre. Presse Océan dévoile ci-dessous tous les chiffres concernant les taux appliqués par votre commune et la structure intercommunale compétente.

Cliquez ici pour visualiser le tableau comparatif des taux des impôts locaux 2012-2013 en Loire-Atlantique, commune par commune

En cette année post-électorale, les édiles de tous bords mettent volontiers la pédale sur le frein en matière d’impôts locaux. Ainsi, 119 des 221 communes de Loire-Atlantique - parmi lesquelles les villes les plus importantes - ont gelé leur taux. Nantes joue la carte du statu quo : 24,04 % pour la taxe d’habitation et 27,51 % pour la taxe foncière. Saint-Nazaire (taux de 18,04 % et de 21,61 %) et Saint-Herblain (27,63 % et 24,32 %) observent encore une pause fiscale. En 2011, dans le département, la hausse des taxes avait atteint la centaine d’euros au sein de nombreux foyers.

Le montant des impôts locaux ne dépend évidemment pas que du taux fixé par les collectivités. Il est surtout fonction de la valeur locative des habitations, laquelle diffère selon les communes, mais aussi les quartiers. Ce système de calcul, qui date de 1970, produit de vraies injustices : ainsi, à Nantes, des appartements de quartiers périphériques ont une valeur locative supérieure à une vieille maison située en cœur de ville. Enfin, certaines communes affichent des taux très élevés alors que les valeurs locatives de base y sont très faibles. Reste ce fait, intangible: lorsque les communes, les intercommunalités , le Département relèvent les taux, les impôts augmentent. Immanquablement.

En 2012, le produit des impôts locaux, en Loire-Atlantique, a dépassé le milliard d’euros. Il a permis d’abonder les caisses des communes, des intercommunalités et du département.

Dossier complet dans Presse Océan ce samedi.

Commentaires (1)

Dictature fiscal socialiste
gulma75 sam, 21/09/2013 - 08:09

Hausse constante depuis des années depuis l'arrivée au pouvoir des équipes socialistes :
- Région, département, commune : dérapage des dépenses ...

Et la dernière sortie hier du chapeau de pépère : Taxe écologique.

Payez, payez brave gens pendant ce temps, nos dirigeants socialistes gaspillent notre argent dans les communes, les départements, les régions, les collectivités locales depuis plus de 10 ans et maintenant depuis 18 mois à la tête de la république...vivement les prochaines élections :))

Martin

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.