Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Attentat à Nice François Hollande prolonge l'état d'urgence

5 15.07.2016 04:07
Archives AFP

Archives AFP

« Nous déplorons 77 victimes dont plusieurs enfants et une vingtaine de blessés en urgence absolue », a déclaré le président de la République François Hollande dans une intervention télévisée à 3 h 30, après l'attentat à Nice. « Cette attaque, dont le caractère terroriste ne peut être nié, est encore une fois d’une violence absolue. La France a été frappée le jour de sa fête nationale, le 14 juillet, symbole de la liberté parce que les droits de l’Homme sont niés par les fanatiques. J’exprime au nom de la Nation éplorée notre solidarité à l’égard des victimes et de leurs familles. »

« Vigilance absolue »

« C’est toute la France qui est sous la menace du terrorisme islamiste, ajoute François Hollande. Nous devons faire la démonstration d’une vigilance absolue et d’une détermination sans faille. De nombreuses mesures ont déjà été prises. Notre arsenal législatif a été renforcé. Nous devons rehausser encore notre niveau de protection. J’ai décidé, sur proposition du Premier ministre, que nous allons maintenir à haut niveau l’opération Sentinelle pour mobiliser 10 000 militaires, en plus des gendarmes et policiers. J’ai également décidé de faire appel à la réserve opérationnelle pour venir soulager les effectifs de policiers et de gendarmes. »

Etat d'urgence prolongé
« J’ai décidé que l’état d’urgence, qui devait prendre fin le 26 juillet, serait prolongé de trois mois, ajoute François Hollande. Un projet de loi sera soumis au parlement d’ici la semaine prochaine. Nous allons encore renforcer nos actions en Syrie comme en Irak et nous continuerons à frapper, dans leurs repères, ceux qui nous attaquent sur notre propre sol. Un conseil de défense se tiendra demain [ce vendredi NDLR]. Il examinera toutes les mesures et permettra le déploiement de tous les effectifs nécessaires », notamment aux frontières.

« La France éplorée »
« La France est affligée par cette nouvelle tragédie, souligne François Hollande. Elle est horrifiée par ce qui vient de se produire, par cette monstruosité. La France est éplorée, mais elle est forte. Elle sera toujours plus forte que les fanatiques qui veulent la frapper ».

Plus d'informations à lire dans Presse Océan vendredi 15 et samedi 16 juillet.

Téléchargez la version numérique de Presse Océan.

Commentaires (5)

À vomir
Nantes1977 ven, 15/07/2016 - 19:15

Ce quinquennat s'achèvera-t-il ? S'achèvera-t-il autrement que dans le sang d'une guerre civile ? Mais l'heure n'est plus aux questions. L'heure est à la nausée absolue et irréversible. L'heure de vomir cette "personne", son coiffeur, son ministre des affaires étranges et mafieuses, toute cette racaille qui voue le paquebot France à un nouveau Mers el-Kébir...

PS- Merci à la rédac de PO pour le suppression de mon commentaire matinal. Trop violent. Beaucoup plus violent que ces corps humains qui volettent sur la célèbre promenade...

Souhait !
jazzphase ven, 15/07/2016 - 13:45

Ne pourrait-on pas fermer ce site de réactions, pendant au moins 72 heures , en respect aux victimes de cet acte odieux, dans le but d'éviter toutes les réactions"débiles" que nous pouvons y lire.

J'ajouterai , que ce silence respectueux pourrait aussi s'étendre aux politiques, qui ne savent pas se départir de critiques polémistes, alors , que l'instant est au respect et au recueillement.

Indécent Hollande
breslau54 ven, 15/07/2016 - 11:16

Quelques heures plus tôt, François Hollande déclarait : " Ce qui nous menace, c’est la montée des populismes, mais je ne me laisserai pas intimider par les menaces.
Est-ce-que ce sont des populistes qui roulent avec un camion sur une foule, qui assassinent deux policiers devant leur fils de trois ans, qui décapitent un chef d'entreprise, qui tirent à vue dans une salle de spectacles et torturent leurs victimes agonisantes, qui abattent des dessinateurs ?
Est-ce-que ce sont des populistes qui remettent en cause notre culture et veulent nous imposer leur religion et leurs coutumes ?

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.