Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Bars à hôtesses de Nantes : un tenancier rattrapé par la Justice, 7 ans après

0 08.08.2012 09:30
Me Fabrice Petit a soutenu hier les intérêts de Lionel Chevalier.

Me Fabrice Petit a soutenu hier les intérêts de Lionel Chevalier.

Photo Anne-Hélène Dorison

Il était absent au grand procès qui s'était déroulé en 2004 à Nantes.

Sur les bancs des "accusés", 28 hommes et femmes, parmi lesquels son frère Didier, avaient répondu de "tolérance à la prostitution" et d'"abus de biens sociaux", après un gros coup de filet de la PJ nantaise dans le milieu des bars à hôtesses.

Lionel Chevalier, lui, était déjà loin à l'époque. L'homme, aujourd'hui âgé de 48 ans, vivait en effet déjà à Phuket, en Thaïlande. Il avait donc été condamné par défaut à 2 ans de prison dans un premier temps, et à 5 ans en appel. Une peine assortie d'une amende de 150 000 €.

Seulement, l'ex-tenancier était intouchable, puisqu'aucun accord d'extradition n'existe avec la Thaïlande.

La Justice a pourtant fini par rattraper son "vieux" suspect, 7 ans plus tard, à cause d'un défaut de passeport. Il a comparu hier à Rennes...

Lire Presse océan aujourd'hui

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.