Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Bouguenais Adopter une poule pour lui éviter l'abattoir

1 29.08.2013 06:00
Yvette Pigot présidente de l’association Avi-Land propose d’adopter une poule de compagnie.

Yvette Pigot présidente de l’association Avi-Land propose d’adopter une poule de compagnie.

PO - JC-J

Pour sauver ses poules pondeuses, Yvette Pigot propose de les parrainer puis de les adopter. Depuis plus d’un an, l’association Avi-Land a fait son nid avec ses 300 poules pondeuses, sur des terrains agricoles à la limite de Bouguenais et Rezé. Elle produit 1 400 œufs bio par semaine dans une démarche de réinsertion.

Une poule pondeuse est remplacée tous les 12 à 18 mois, mais Yvette Pigot, le présidente, refuse d’envoyer ses chères poules à l’abattoir : « Je propose aux gens de parrainer une poule dès leur arrivée à la ferme pour 15 €. Une fois qu’on ne peut plus l’employer, le parrain décide : soit il la récupère comme poule de compagnie dans son jardin, soit il la mange en poule aux pots et on lui fournit les légumes ! » 

Plus d'informations dans votre édition de Presse Océan de ce jeudi 29 août 2013.

Commentaires (1)

Bien, bien, bien...
Pers0nne mar, 17/12/2013 - 05:22

Donc au lieu que la poule se fasse tuer pour être mangée, elle va se faire tuer pour être mangée...

Je pense qu'il va falloir reprendre la bases et réétudier la notion de "sauvetage".

"Sauver un individu". Expression. Lui épargner la vie, lui permettre de continuer à jouïr de la vie. Ne pas le tuer.
Exemple : "Cette poule a été sauvée, personne ne la tuera. Si on ne l'avait pas sauvée, elle aurait été tuée. Heureusement que personne ne l'a tuée, le sauvetage aurait été un échec.".

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.