Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Burundi L'équipe de la Région bloquée à Bujumbura

0 15.05.2015 09:14
  • Rapatriés. La décision de fermer le bureau avait été prise le mardi 5 mai, « face à l'instabilité politique et aux événements dramatiques », en particulier à Bujumbura, la capitale. Les contrats des trois salariés burundais du bureau ont été maintenus « pour leur permettre de vivre » en espérant une réouverture rapide. L'organisation du rapatriement des deux volontaires internationaux et de la directrice du bureau, son mari qui a créé une boulangerie-pâtisserie à Bujumbura et leurs enfants, a toutefois demandé quelques jours. Malheureusement, la situation s'est encore détériorée mercredi (photo). Les militaires putchistes ont fermé l'aéroport et l'équipe légérienne est bloquée dans la capitale.Photo AFP

    Rapatriés. La décision de fermer le bureau avait été prise le mardi 5 mai, « face à l'instabilité politique et aux événements dramatiques », en particulier à Bujumbura, la capitale. Les contrats des trois salariés burundais du bureau ont été maintenus « pour leur permettre de vivre » en espérant une réouverture rapide. L'organisation du rapatriement des deux volontaires internationaux et de la directrice du bureau, son mari qui a créé une boulangerie-pâtisserie à Bujumbura et leurs enfants, a toutefois demandé quelques jours. Malheureusement, la situation s'est encore détériorée mercredi (photo). Les militaires putchistes ont fermé l'aéroport et l'équipe légérienne est bloquée dans la capitale.Photo AFP

  • Rapatriés. La décision de fermer le bureau avait été prise le mardi 5 mai, « face à l'instabilité politique et aux événements dramatiques », en particulier à Bujumbura, la capitale. Les contrats des trois salariés burundais du bureau ont été maintenus « pour leur permettre de vivre » en espérant une réouverture rapide. L'organisation du rapatriement des deux volontaires internationaux et de la directrice du bureau, son mari qui a créé une boulangerie-pâtisserie à Bujumbura et leurs enfants, a toutefois demandé quelques jours. Malheureusement, la situation s'est encore détériorée mercredi (photo). Les militaires putchistes ont fermé l'aéroport et l'équipe légérienne est bloquée dans la capitale.Photo AFP

    Rapatriés. La décision de fermer le bureau avait été prise le mardi 5 mai, « face à l'instabilité politique et aux événements dramatiques », en particulier à Bujumbura, la capitale. Les contrats des trois salariés burundais du bureau ont été maintenus « pour leur permettre de vivre » en espérant une réouverture rapide. L'organisation du rapatriement des deux volontaires internationaux et de la directrice du bureau, son mari qui a créé une boulangerie-pâtisserie à Bujumbura et leurs enfants, a toutefois demandé quelques jours. Malheureusement, la situation s'est encore détériorée mercredi (photo). Les militaires putchistes ont fermé l'aéroport et l'équipe légérienne est bloquée dans la capitale.Photo AFP

La décision de fermer le bureau avait été prise le mardi 5 mai, « face à l'instabilité politique et aux événements dramatiques », en particulier à Bujumbura, la capitale. Les contrats des trois salariés burundais du bureau ont été maintenus « pour leur permettre de vivre » en espérant une réouverture rapide. L'organisation du rapatriement des deux volontaires internationaux et de la directrice du bureau, son mari qui a créé une boulangerie-pâtisserie à Bujumbura et leurs enfants, a toutefois demandé quelques jours. Malheureusement, la situation s'est encore détériorée mercredi (photo). Les militaires putchistes ont fermé l'aéroport et l'équipe légérienne est bloquée dans la capitale.

Notre dossier spécial à lire ce vendredi 15 mai 2015 dans Presse Océan

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.