Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Carquefou Seita : "On nous a envoyé un huissier, il a bien fallu les relâcher"

0 29.05.2014 14:37
Les salariés maintiennent néanmoins le blocus sur le site

Les salariés maintiennent néanmoins le blocus sur le site

Photo PO-Nathalie Bourreau

"Le procureur de la République a ordonné que nous les relâchions, alors nous les avons relâchés".

Déception et colère dans la voix de Pascal Brochard de la CGT de la Seita, ce jeudi, à 14 h.   

 Vers 13 h, les salariés ont dû laisser sortir les cinq cadres qu'ils retenaient depuis moins de 24 h sur le site. "Les salariés ont voté la libération" après la notification d'une ordonnance du procureur de la République exigeant cette libération.  
"Et au final, nous n'avons rien obtenu", soupirait Pascal Brochard, avant d'ajouter : "Visiblement, notre grande direction a le bras long..."

"Nous, cela fait un mois que nous essayons de nous faire entendre, et voilà comment on répond aujourd'hui à notre mouvement, qui était pacifiste". Il tient à rappeler que "ces messieurs ont été très bien traités, avec des croissants tout droit venus de chez le boulanger ce matin, téléphones à disposition, possibilité d'aller voir leurs proches et de prendre une douche (propositions que les cadres auraient refusées)

"Nous avons été plus humains qu'ils ne savent l'être", commente encore ce représentant de la CGT. "Ici, certains sont en arrêt maladie. D'autres venaient de contracter des prêts immobiliers quand ils ont appris que l'usine fermait... Les gens tombent les uns après les autres et personne ne bouge. Vous avez vu jusqu'où nous avons dû aller pour nous faire entendre ? C'est désolant, non ?"

Les salariés espèrent que le table ronde annoncée demain se tiendra bel et bien. "La direction nous a fait cette promesse. On ne peut pas croire qu'elle ne la tiendra pas."

En attendant, le blocus est maintenu sur place.

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.