Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

CHANSON Delphine Coutant s’installe dix jours au Théâtre de Poche Graslin

0 18.06.2014 18:58
Delphine Coutant : « On peut amener sa « petite bulle » sur scène avec confiance».

Delphine Coutant : « On peut amener sa « petite bulle » sur scène avec confiance».

Photo : Fabien Roux

Seule avec son piano, Delphine Coutant s’installe dix jours au Théâtre de Poche de la rue Lekain, quartier Scribe, derrière l'opéra. Entretien.


Presse Océan : Que vont découvrir les Nantais au TNT ?

Delphine Coutant : « Je vais chanter essentiellement les chansons de mon dernier album « Parades nuptiales » dans une version intimiste, très proche de la manière dont elles ont éclos. C’est un peu le retour à la source de ces chansons ».

Vous serez seule au piano ?

« Oui. L’envie était de recréer un vrai spectacle, avec une dimension tant visuelle que sonore, nourrie du travail collaboratif de l’album et du spectacle à six sur scène. J’ai tenu à garder une dimension chorégraphique et j’ai fait à nouveau appel au chorégraphe Hervé Maigret. Nous avons eu plaisir à jouer avec la contrainte du piano et à chercher comment intégrer du mouvement. Avec Julien Climent, ingénieur du son, nous avons aussi choisi d’intégrer des bandes sonores évoquant le vent, la pluie, les oiseaux. Les éclairages de Noémie Crespel vont dans le même sens ».

 

Jouer dix de fois de suite, c’est plutôt rare

« Oui c’est rare et précieux. Au niveau de l’interprétation, cela permet un vrai plongeon dans l’essentiel de ce que nous avons à donner, sans avoir à se soucier à chaque concert des à-côtés, parfois stressants : route, balances, nouveaux équipements à apprivoiser. On peut amener sa « petite bulle » sur scène avec confiance, immédiateté ».

 

De quelle manière composez-vous ?

« Je me sers avant tout de ma matière intérieure. Je suis sans cesse émerveillée du pouvoir de transformation qu’apporte la création. Me servir de mes états d’âme, mes sentiments, mes résistances, mes colères, pour fabriquer un petit objet magique et chantant qui a la capacité d’émouvoir, autant soi que les autres. Au moment où je crée, je me sers beaucoup de la mélodie, plus apte chez moi à déclencher les émotions, et je déroule des mots en chantant. Au soulagement et au plaisir que cela m’apporte, je sens quand je parviens à saisir une profondeur secrète, à la transformer et l’extérioriser. »

 

Pas un jour sans piano ?

« Si !  J’ai un côté touche-à-tout. Je me passionne aussi bien pour l’apprentissage de la batterie que la récolte du sel. Il y a aussi une dimension du métier d’artiste qui prend énormément de temps : ce sont les démarches de prospection, production, communication. J’aime aussi prendre bien soin de la petite équipe qui m’entoure. Elle est indispensable à la réussite des projets ».

 

Vous avez quelques lieux préférés à Nantes ?

 

« J’adore aller au Cinématographe. J’aime marcher le long de l’Erdre aux endroits où la ville et la nature se mélangent, sentir la présence de l’eau et du mouvement qui va avec. »

 

Recueillis par Stéphane Pajot

 

REPÈRES

Théâtre de Poche Graslin, 5, rue Lekain à Nantes

 Du 18 au21 juin (19h)

 

puis du 25 au 28 juin (21 h)

De 10 à 20 €.

02 40 47 34 44

 

BIO EXPRESS

Née le 22 janvier1976

à Saint-Nazaire.

« Parades nuptiales »

(dernier album)

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.