Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Conseil régional La droite veut raboter le budget de fonctionnement de 5 %

0 26.02.2016 18:27
Bruno Retailleau et François PInte, premier vice-président de la Région

Bruno Retailleau et François PInte, premier vice-président de la Région

Archives PO-NB

La nouvelle majorité veut réduire le budget de fonctionnement de la Région de 5 %. L’opposition dénonce son impréparation.
"Il est temps que la Région revienne à la réalité et retrouve un rythme de dépense soutenable". C’est en ces termes que Bruno Retailleau a posé les bases du débat d’orientation budgétaire 2016, ce matin, devant les élus.
Le nouveau président (LR) de la Région a dénoncé « l’emballement budgétaire » qui, selon lui, a marqué les dernières années de mandat de la précédente majorité de gauche. Avec « des dépenses en forte hausse » malgré des recettes en baisse, « un recours massif à l’emprunt » (multiplié par 4 en quatre ans) et une dette qui a flambé « de 55 % en cinq ans ».
Pour maintenir un niveau d’investissement élevé sans alourdir davantage la dette, la nouvelle majorité « n’a pas d’autre choix » que de réduire ses dépenses de fonctionnement. Objectif affiché : une baisse de 5 %, soit 40 millions d’euros, d’ici 2018.

"Brouillon d'orientations"

Par la voix de Stella Dupont, élue du Maine-et-Loire, le groupe PS a dénoncé « un rapport à charge visant uniquement à attaquer le bilan de l’équipe précédente », et notoirement incomplet. « En dehors de la baisse de 5 % des dépenses de fonctionnement, ce rapport ne dit rien. Vos orientations budgétaires restent dans le flou, et c’est inquiétant pour la bonne gestion de la Région ». Un avis partagé par Sophie Bringuy, président du groupe EELV, évoquant un « brouillon d’orientations budgétaires ».

La charge du FN

Pascal Gannat juge quant à lui « un peu facile de se défausser sur la baisse des dotations d’État » et "l’héritage" de l’équipe précédente pour dénoncer la situation financière de la Région. « Ce que vous reprochez à la gauche, vous en êtes les co-auteurs puisque vous siégiez dans cette assemblée », a lancé le président du groupe FN.
Réplique de François Pinte (LR), premier vice-président en charge des finances : « Nous n’avons pas cogéré cette Région avec la gauche. Nous avons voté contre tous les budgets lors des deux précédents mandats ».
Quant au retard pris par la nouvelle majorité dans la préparation du budget 2016, François Pinte a rappelé qu’en 2004, après la victoire de la gauche, « Jacques Auxiette a attendu un an avant de présenter son premier budget ».
X.B.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.