Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Disparue à Vritz : il faudra attendre l'ADN pour identifier le corps calciné

0 29.03.2013 22:54
Des analyses ADN seront effectuées pour identifier le corps

Des analyses ADN seront effectuées pour identifier le corps

Photo Laurent Combet-CO

« Nous n’avons pas réussi à établir l’identité du corps », a indiqué Yves Gambert, procureur de la République.

Tout laisse penser qu’il s’agit de celui d’Anne Barbot, cette femme disparue à Vritz le 16 mars dernier. Mais l'état du corps retrouvé calciné dans le coffre de sa voiture, jeudi soir, en Maine-Et-Loire, ne permet pas de la reconnaître. Ni même d’affirmer qu’il s’agit d’une femme. « Il y a des parties de membres qui manquent. Les examens dentaires ont été impossibles ». Le médecin légiste a cependant estimé qu’il était fort probable que ce soit une femme. Des analyses génétiques doivent être menées, pour comparer l’ADN du corps à celui de la mère de la disparue. Elles devraient prendre environ 5 jours.

L’autopsie a permis de découvrir quelques gouttes de sang. Elles ne contiennent pas de monoxyde de carbone. « Il ne s’agit donc pas d’un décès par asphyxie ou par incendie ». Aucune trace de plomb n’appuie l’hypothèse d’une mort par arme à feu.

Lire nos deux pages spéciales dans Presse océan samedi

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.