Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Disparus d'Orvault Le beau-frère a formulé des aveux en garde à vue hier

5 06.03.2017 05:00
Le beau-frère de Pascal Troadec a reconnu avoir tué les quatre membres de la famille le soir du 16 février à Orvault

Le beau-frère de Pascal Troadec a reconnu avoir tué les quatre membres de la famille le soir du 16 février à Orvault

Photo PO-NATHALIE BOURREAU

Selon nos informations, le beau-frère de Pascal Troadec a livré des aveux hier, dimanche, devant les enquêteurs de la police judiciaire qui l'interrogent depuis dimanche matin, à Brest. 

Le suspect aurait reconnu avoir tué Pascal, Brigitte, Charlotte et Sébastien Troadec, le soir du 16 février, dans le pavillon familial, à Orvault, avant de se débarrasser des corps, dans des circonctances qui restent confuses.

On ignore si ses déclarations ont évolué au cours de la nuit. 

La soeur de Pascal Troadec, elle, nie être impliquée dans les faits, à ce stade. 

Dimanche soir, les corps n'avaient pas été retrouvés. 

Les interrogatoires se sont poursuivis tout au long de la nuit.

L'on saura ce lundi matin si les deux suspects sont présentés aux magistrats instructeurs nantais chargés d'instruire le dossier et si oui, la nature des chefs de mise en examen.

Toutes nos dépêches sur cette affaire à lire ici.

 

Plus d'informations dans Presse océan lundi 6 mars 2017

Commentaires (5)

Peu reluisant
Paul44 lun, 06/03/2017 - 22:08

PO, remettre inlassablement cet article de 2015 sur la gare de Nantes pour tenter d'éviter un débat sur votre responsabilité lorsque vous faites échos à des suppositions sans fondements et portant atteinte à l'honneur d'une personne est bien peu reluisant.

OK
Paul44 lun, 06/03/2017 - 19:26

OK, certains préfèrent très très étrangement ressortir un article du 07.10.2015 sur la future gare SNCF de Nantes, mais pour en revenir à l'actualité, l'affaire Troadec, les médias gagneraient à ne pas s'emballer surtout quand le sujet est très grave, et à ne pas spéculer sur la responsabilité de tel ou tel sans savoir, sans aucune preuve.

Mea culpa
Paul44 lun, 06/03/2017 - 15:17

Et dire que des doutes était émis sur la culpabilité du fils, doutes largement comportés par les médias.Et oui , mort puis sali post mortem sans la moindre preuve, je pense qu'un grand MEA CULPA serait un minimum à offrir à ses proches...

Quel retournement de situation !
Jo Trouva lun, 06/03/2017 - 13:44

Alors que juste hier ils ont fait toute une émission sur 66 minutes sur le fils comme principal suspect à cause de ses publications "morbides" sur les réseaux sociaux. Maintenant ce serait le mari de la soeur du père ?! Bien flippante cette histoire en tout cas...

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.