Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Economie Une équipe de « combat » à la tête de la CCI Pays de la Loire

1 07.12.2016 15:53
Le nouveau bureau de la CCIR autour de Jean-François Gendron, président

Le nouveau bureau de la CCIR autour de Jean-François Gendron, président

Photo PO-XB

La nouvelle assemblée de la Chambre de commerce et d’industrie des Pays de la Loire s’est installée mercredi matin. Ses 46 membres élus, dont 14 femmes, ont porté à leur tête Jean-François Gendron.
Seul candidat en lice, le président sortant de la CCI Nantes-Saint-Nazaire, 59 ans, PDG de Sotec Medical, succède ainsi à Bruno Hug de Larauze, PDG du groupe logistique nazairien Idéa, qui souhaitait passer la main.
Autour du nouveau président, un bureau de dix membres, dont deux femmes, parmi lesquels l’ex-président de la CCI Maine-et-Loire, Eric Groud, PDG de Gesco, trésorier, et les présidents des cinq CCI départementales : Arnaud Ringeard (Vendée), Noël Peyramayou (Sarthe), Patrice Deniau (Mayenne), Eric Grelier (Maine-et-Loire) et Yann Trichard (Nantes-Saint-Nazaire).
Représentant près de 131 000 entreprises, la CCIR a notamment en charge la gestion des 950 salariés du réseau des CCI territoriales, celle de leurs établissements de formation (17 filières, 90 diplômes) et la collecte de la taxe pour frais de chambre et de la taxe d’apprentissage.
Mais la CCIR est aussi « l’interlocuteur privilégié de la Région pour tout ce qui touche à l’économie » souligne Jean-François Gendron. Un certain nombre de ses propositions ont d’ailleurs été reprises dans le nouveau schéma régional de développement économique qui doit être voté la semaine prochaine.

Le "hold-up" de l'Etat


Le gros sujet de préoccupation de la nouvelle équipe concerne la baisse des dotations de l’Etat aux CCI, en recul de 35 % sur 3 ans et qui devraient encore diminuer de 6 % en 2017. « Un véritable hold-up », dénonce le nouveau président de la CCIR. « Pour les Pays de la Loire, ce sera 2 millions d’euros de moins en 2017, soit l’équivalent de 60 postes en moins pour rendre des services aux entreprises », souligne Yann Trichard.
Le nouveau bureau de la CCIR entend donc « mener un vrai combat », façon "pack de rugby" , contre la baisse de ces dotations. Elle compte pour cela l’action de Jean-François Gendron au sein du futur bureau de CCI France, qui sera élu en février 2017.

Commentaires (1)

Dotations à la CCI
Foulques Deletang mar, 13/12/2016 - 14:59

"Un hold-up" dit la CCI : c'est vrai, mais un hold-up aux impôts car les dotations se sont des impôts ponctionnés sur les contribuables au profit des membres d'une petite catégorie, ceux de la CCI, s'offrant des dépenses somptuaires à notre détriment et non sur ses ressources propres. Des escrocs institutionnels qui crient "Au voleur", elle est impayable! Ils veulent aujourd'hui s'offrir un aéroport intercontinental, tjs avec nos impôts; je propose la suppression totale de TOUTE subvention à ce" détrousseur du bien public roulant carrosse pour la gloriole de qq FEW au détriment de tous.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.