Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Édito Des airs de veillée d’armes

0 31.10.2015 11:18

C’est peu dire que ça s’agite de nouveau du côté de Notre-Dame-des-Landes. Et que les pro-aéroport, à commencer par l’État, tiennent à le faire savoir. Même s’il est peu probable que les lignes bougent sur le site lui-même avant les élections régionales de décembre, compte tenu des risques humains considérables que pourrait entraîner une confrontation violente, les signaux qui se multiplient ces derniers temps alimentent la psychose des anti et l’impatience des pro. La réunion du « comité de pilotage » du projet (ah, ce fameux humour technocratique, s’agissant d’avions…) qui s’est tenue hier à la préfecture de Nantes, en présence du préfet et des élus des collectivités concernées, avait précisément pour but de donner des gages aux partisans de l’aéroport. Le message est donc on ne peut plus clair, surtout après les propos sans ambiguïté tenus à plusieurs reprises ces dernières semaines par le Premier ministre, Manuel Valls (PS), aussi bien devant l’Assemblée nationale qu’au Sénat, rappelant à qui veut l’entendre : « Ce projet, nous le soutenons et il se fera ». Et tant pis si la guérilla juridique (et plus si affinités) des opposants et des riverains expulsables se poursuit vaille que vaille. Du côté de Vinci et de sa filiale Aéroport du Grand Ouest (AGO), chargée de faire sortir cet aéroport de terre, l’heure n’est sans doute pas encore à sabler le champagne mais l’horizon commence à se dégager sérieusement. À moins que la force de résistance des opposants ait finalement raison de la détermination affichée par les responsables politiques favorables au projet. La question, plus que jamais, est de savoir de quel côté penchera l’opinion publique.

 

Jérôme Glaize

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.