Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Édito Un couac de compétition

0 07.11.2015 11:22

Et dire que l’annonce d’une relance des travaux à Notre-Dame-des-Landes était censée symboliser le retour de l’autorité de l’État. On allait voir ce qu’on allait voir. Pas question de se laisser impressionner par une bande d’écolos chevelus. Le gouvernement, à commencer par son chef, reprenait les choses en mains. Et le préfet, casquette frémissante, annonçait urbi et orbi que ce n’était plus qu’une question de semaines avant de voir débarquer les pelleteuses du futur aéroport. Bref, les zadistes n’avaient qu’à bien se tenir. Et puis patatras ! Il aura suffi d’une « froncitude » de sourcils de Ségolène Royal (PS), la ministre de l’Écologie en voyage présidentiel en Corée du Sud avec son ex-compagnon, pour que cette entreprise de communication se transforme en nouveau couac gouvernemental de compétition. Ou comment démontrer par A + B que le rétablissement de l’autorité de l’État a déjà bien du mal à s’appliquer au sein même du gouvernement. Sans même parler de son effet très limité sur les candidats EELV de Nantes et des Pays de la Loire, pourtant supposés conclure un accord de second tour avec les socialistes aux régionales du mois prochain. La cerise sur le gâteau, c’est sans doute le feu nourri déclenché par Christophe Clergeau, tête de liste PS à ces élections dans la région, tirant à boulets rouges sur Ségolène Royal après son incartade coréenne. On voit d’ici les candidats de la droite, Bruno Retailleau (Les Républicains) le premier, se réjouir. Ils auraient pourtant tort de trop en faire car leur propre camp est loin d’être uni sur cette question de l’aéroport. La foire d’empoigne n’est donc pas près de s’achever…

Jérôme GLAIZE 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.