Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Fait divers "Disparue de Vritz": le mystère et l'effroi

0 31.03.2013 11:59

Statu quo dans l’enquête sur la disparition d’Anne Barbot, domiciliée à Vritz. Une enquête pour homicide volontaire est ouverte. Effondrés, les proches redoutent le dénouement.Après la crainte et la solidarité, l’heure est à la consternation à Vritz. Les proches et la famille d’Anne Barbot, ont appris jeudi que son véhicule Peugeot 306 avait été retrouvé incendié dans un bois, à Saint-Michel-et-Chanveaux (Maine-et-Loire), à une dizaine de kilomètres de son domicile.  Dans le coffre de la voiture, les enquêteurs ont découvert un corps calciné. Pour l’heure, son identité n’est pas formellement établie. Elle le sera officiellement en milieu de semaine prochaine, avec le résultat des analyses ADN diligentées. Tout laisse à penser qu’il pourrait s’agir de la disparue, âgée de 38 ans. Cette dernière n’a plus donné signe de vie depuis le 16 mars.

Aucun proche ne souhaite désormais s’exprimer, indiquant: « On laisse les enquêteurs faire leur travail ». La population oscille entre effroi et stupeur. « Tout le monde a peur, lâche Michel Jeanneau, maire de Vritz. Les habitants se disent qu’il y a peut-être un criminel qui habite près d’ici. » L’édile ne cache pas son désarroi: « On est tous désorientés, c’est un choc terrible à encaisser. Même si le corps n’est pas encore identifié, il y a de toute façon une personne qui a été tuée. On n’imagine jamais qu’une chose pareille puisse arriver chez soi. »

Plus d'informations ce dimanche dans Presse Océan.

 

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.