Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Fait divers En 1922, le meurtre du Dr Fortineau divise Nantes

0 17.10.2015 15:32
Marie Fortineau, le 21 mars 1923, devant la cour d'assises de Loire-Inférieure à Nantes.

Marie Fortineau, le 21 mars 1923, devant la cour d'assises de Loire-Inférieure à Nantes.

Collection privée

Le 23 mars 1923, Marie Fortineau est condamnée à 5 ans de réclusion pour le meurtre de son mari, le Dr Louis Fortineau, le 21 mai 1922 à Oudon.

L'histoire avait, au départ, tout de la cantilène qui résonne à longueur de pages des romans à l'eau de rose. C'était avant la Grande Guerre, la rencontre inattendue, dans le parc de l'hôpital de Nantes, entre une ouvrière et un médecin. Le coup de foudre pousse Marie Lamisse, que d'aucuns disent simplette, dans les bras du Dr Louis Fortineau.

«  Petit cerveau »

Chercheur en bactériologie, le praticien, natif de Machecoul, a ouvert sa propre maison de santé à Nantes. Le mariage suit et le couple s'installe dans une maison bourgeoise de la rue Lelasseur. Quatre enfants naissent, dont deux seulement survivent, un garçon et une fille. Mais la passion s'étiole telle la fleur de la jeunesse. Et le docteur, las de celle qu'il surnomme désormais son « petit cerveau », s'en va trouver réconfort auprès d'une autre.

Une infortune qui se termine en drame quand Marie Fortineau abat son mari de trois balles de revolver, sous les yeux de leur fils. Lors du procès, deux clans se déchirent : d'un côté les partisans de son absolution, de l'autre ceux de sa condamnation. Marie Fortineau est finalement condamnée à 5 ans de réclusion.

Plaidoyer pour la meurtrière

Dans Ouest Éclair du 5 août 1924, Eugène Le Breton écrit un long plaidoyer pour la meurtrière : selon lui, le Dr Fortineau, pour avoir manqué à ses devoirs, est seul responsable du drame ! L'occasion aussi de regretter que les jurys d'assises soient encore interdits aux femmes...

Lire dans Presse Océan du dimanche 18 octobre 2015

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.