Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Fait divers Facebook refuse de retirer la vidéo de l’agression de l'adolescente

0 01.10.2014 15:48
capture écran  PO

capture écran PO

La publication lundi de la vidéo montrant le passage à tabac d’une adolescente par une autre dans le centre-ville du Mans est toujours visible sur les réseaux sociaux. Et avec, des centaines de commentaires haineux contre l’agresseuse présumée.

Plusieurs utilisateurs Facebook avaient expliqué mardi avoir signalé le caractère violent de la vidéo aux gestionnaires de ce réseau social, en vain.

Ce mercredi matin, nos confrères du « Maine Libre » ont fait le test. Ils ont signalé la vidéo comme contenant de la violence explicite (la victime, au sol, sans parvenir à se défendre, se prend plusieurs coups de pied et de poing au visage et dans le dos, pendant près d'une minute).

Réponse de Facebook : « Nous avons examiné la vidéo […] et avons déterminé qu’elle n’allait pas à l’encontre de nos Standards de la communauté ». Le site, tout en nous remerciant, précise que « ces signalements jouent un rôle important pour faire de Facebook un environnement sûr et accueillant ».

Concernant l’enquête confiée aux policiers de la sûreté départementale du Mans, les gardes à vue, dont celle de l’agresseuse présumée, sont toujours en cours ce mercredi matin.

Plus d'informations dans les colonnes de nos confrères du Maine Libre ce mercredi 1er octobre. A lire aussi sur ordinateur, tablette et smartphone.


Lire aussi :

 

Sarthe Une agression filmée qui choque



 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.