Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Faits-divers Il égorge un homme à cause de ses goûts musicaux

0 10.11.2015 16:12
Le procureur de la République Philippe Varin

Le procureur de la République Philippe Varin

Hervé Petitbon

Le procureur de la République Philippe Varin du Mans tenait ce mardi matin une conférence de presse suite à la découverte d’un corps vendredi soir à Fresnay-sur-Sarthe, enterré dans un jardin.

L’occupant de la maison a été mis en examen pour assassinat et écroué dimanche soir.

Selon le procureur, le suspect et la victime se sont rencontrés en 2014 dans un foyer du Mans.

Dans la nuit du 7 au 8 juillet, dans la maison de Fresnay occupée par le suspect depuis début 2015, les deux hommes se seraient disputés pour un motif futile.

Une divergence de goûts musicaux serait à l’origine du différend, selon les déclarations du mis en cause durant sa garde à vue. Dans la nuit du 7 au 8 juillet dernier, lors d'une soirée arrosée, une dispute éclate au domicile du suspect, la victime, âgée de 25 ans, voulant écouter du rap, musique que le suspect ne supporte pas.

Le suspect inflige alors de nombreux coups de couteau au jeune homme avant de l'égorger et de ligoter le corps, puis le traîne sous un arbuste au fond du jardin. Il enterrera le corps quelques jours plus tard, non sans avoir récupéré la carte bancaire et le code de la victime, selon le déroulement des faits rapporté par le procureur de la République. 

Alors que la disparition du jeune homme est signalée par sa famille, les enquêteurs constatent que sa carte bancaire est utilisée après le versement mensuel du RSA sur son compte. Les caméras de surveillance permettent de constater que ce n'est pas le disparu qui utilise la carte. 

Le suspect est ainsi interpellé vendredi devant un distributeur de billets d'Alençon. Il reconnaît les faits et l'arme du crime, un couteau, est retrouvée à son domicile. 

Selon M. Varin, le suspect a déjà fait l'objet de 16 condamnations dont une par la cour d'assises de Seine-et-Marne à 20 ans de prison pour meurtre et la dernière à six ans de prison pour une agression au cutter. A sa sortie de prison en

2014, il s'installe dans un foyer au Mans où il fait la connaissance de sa future victime. 

Il faisait depuis l'objet d'un suivi judiciaire et aussi médical avec un psychiatre qui l'avait encore entendu après le meurtre de juillet dernier. 

Le suspect, qui reconnaît les faits, aurait bu de l’alcool et consommé des produits stupéfiants. 

Le procureur confirme les informations du Maine Libre sur le lourd passé judiciaire du suspect, âgé de 48 ans, déjà condamné pour meurtre en 1995. Il faisait l'objet d'un suivi judiciaire et psychiatrique.

A lire dans Le Maine Libre ce mercredi à télécharger ici

Técharger Le Courrier de l'Ouest pour smartphone, ordionateur et tablette.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.