Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Famille Le Nantais François de Rugy tacle le gouvernement et cible Manuel Valls

0 04.02.2014 20:26
François de Rugy, député Europe Ecologie Les Verts (EELV)

François de Rugy, député Europe Ecologie Les Verts (EELV)

(Photo archives Presse Océan, Nathalie Bourreau)

François de Rugy, député nantais EE-LV et coprésident du groupe écologiste à l'Assemblée nationale a notamment déclaré ce mardi 4 février sur la chaîne Canal + : « On doit laisser les manifestations se faire mais laisser aussi la majorité parlementaire et gouvernementale faire son travail. Nous avons été élus sur le thème du changement (...) C'est la maladie un peu chronique du louvoiement, de la valse-hésitation, qui ne sert pas du tout la clarté du débat (...) La loi sur la famille, c'est le gouvernement qui a dit qu'il intégrerait la PMA dedans (...) pour les couples de femmes, ce qui est le cas dans tous les pays qui ont fait le mariage homosexuel (...) Si on avait fait l'amendement sur la PMA dans le mariage pour tous, on n'en parlerait plus ; là, on entretient les manifestations qui étaient en déclin ».
Plus tôt ce mardi, sur France Inter cette fois, le parlementaire Vert, qui avait déjà taclé le gouvernement Ayrault à propos de sa reculade concernant le projet de loi sur la famille, s’en était également pris de manière assez virulente au ministre de l’Intérieur : « Manuel Valls est sorti de son rôle une fois de plus. Je n’avais pas trop compris qu’il était ministre de la Famille, que la PMA et la GPA étaient des enjeux de sécurité publique et de tranquillité publique ». Et d’ajouter, plus mordant encore : « Quand les portiques ont été cassés en Bretagne, il était aux abonnés absents ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.