Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

FC Nantes VIDEO 30 mai 1965 : les Canaris sont champions de France

0 30.05.2015 06:00
Suaudeau, Le Chenadec, Jort, Blanchet et Gonget portent Arribas en triomphe. PO

Suaudeau, Le Chenadec, Jort, Blanchet et Gonget portent Arribas en triomphe. PO

Il y a exactement 50 ans ce samedi, le FC Nantes remportait le tout premier de ses huit titres de champion de France.
Vingt ans. Les Canaris avaient mis vingt ans pour monter en Ligue 1. Il ne leur en fallut que deux pour remporter leur premier titre de champions de France. Un titre que les hommes de José Arribas ont gagné il y a 50 ans jour pour jour, le 30 mai 1965.
Ce jour-là, le FC Nantes reçoit Monaco. Avec l’obligation de gagner car Bordeaux et son jeu ultra-défensif mais aussi Valenciennes sont en embuscade. 20 092 spectateurs - un record - garnissent les gradins du stade Marcel-Saupin. Le match ? Vite plié, a priori, Simon (9e) puis Muller (14e) donnant rapidement deux buts d’avance aux Canaris.
Mais la suite est plus difficile. Crispante. Car Monaco s’enhardit. Heureusement, quand Bailet ramène le score à 2-1, il ne reste plus que quelques secondes à jouer. Quelques secondes de souffrance qui rendent la fin encore plus belle.
Quand Monsieur Faucheux, l’arbitre de la rencontre, siffle la fin, Saupin explose. Le FC Nantes est champion. Les joueurs portent José Arribas en triomphe.


Jeu à la nantaise


La fête se prolonge en ville, le soir. Le lendemain, les héros viendront saluer leurs supporters du balcon de Presse Océan, allée Duguay-Trouin.
De grands souvenirs pour tous les Canaris, entrés de plain-pied dans la légende d’un club qui va bientôt devenir un exemple pour tout le foot français.
Parmi eux, un certain Jean-Claude Suaudeau. « On avait un super groupe de copains avec Philipe (Gondet), « Blaouette » (Blanchet), Simon qui était venu de Cherbourg, Boukhalfa, Magny, De Michèle, etc., déclarait pas loin de 40 ans plus tard l’héritier de José Arribas. Il y avait de la qualité dans le groupe mais pas de grands footballeurs. Le collectif fonctionnait merveilleusement. On jouait les yeux fermés. »
Deux ans après la montée, le triomphe d’un entraîneur hors du commun, surtout. De sa méthode, de sa vision d’un football en perpétuel mouvement qu’on appellera bientôt le jeu à la nantaise. Une méthode, une vision, un jeu qui assureront très longtemps le succès des Jaunes.
Un an après ce premier titre, le FC Nantes sera encore sacré.

Jérôme Le Garrec


Retrouvez nos pages spéciales consacrées au premier titre du FC Nantes il y a 50 ans dans Presse Océan (Télécharger ici l'édition numérique)

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.