Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

FC Nantes Engins pyrotechniques : la mise en garde du club

0 18.09.2014 19:18
Ici, lors du match FC Nantes - AS Monaco

Ici, lors du match FC Nantes - AS Monaco

PO Cédric Blondeel

"Malgré nos diverses mises en garde, les trois premiers matchs à domicile de la saison 2014/2015 ont été les témoins de  l'utilisation d'engins pyrotechniques en Tribune Loire". Dans un communiqué, Luc Delatour, directeur des opérations du FC Nantes, rappele que :

"Le FC Nantes tient à rappeler que la loi et le règlement Intérieur du stade interdisent strictement l'introduction et l'utilisation de ces objets (fumigènes, pétards, pots de fumées…). Tout supporter interpellé est passible d'une amende pouvant aller jusqu'à 15 000 euros  et/ou de deux mois à trois ans d'emprisonnement. Par ailleurs, le FC Nantes sera financièrement sanctionné par la LFP  et pourrait encourir, le cas échéant, le risque d'un huis clos partiel ou total du stade (il est rappelé que le stade est toujours sous le coup d'une décision de huis clos total avec sursis, lequel pourrait être révoqué)."

Le FC Nantes appelle donc tous ses supporters à la raison et leur demande instamment de stopper ces pratiques. "L'ambiance en Loire est superbe et appréciée de tous, ne risquons pas de la gâcher par une sanction lourde qui pénaliserait joueurs et supporters".


Chaque jour, l'information du FC Nantes est à lire dans Presse Océan et sur presseocean.fr (éditions numériques en cliquant ici)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.