Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

FC Nantes : L'avocat du club est sûr à "100 % de gagner" pour vice de forme

2 28.08.2013 09:59
Selon maître Klatovsky, Abdoulaye Touré (à droite) aurait dû recevoir la notification de sa suspension par écrit.

Selon maître Klatovsky, Abdoulaye Touré (à droite) aurait dû recevoir la notification de sa suspension par écrit.

Photo : Ouest Médias

Maître Jean-François Klatovsky est sûr que le FC Nantes gardera, au final, les trois points acquis face à Bastia.

L'avocat des Canaris semble sûr de son fait. "De toutes les grandes fédérations de sports collectifs, la FFF (Fédération Française de Football) est la seule à ne pas respecter le code du sport. Il y a un texte, poursuit Jean-François Klatovsky, qui dit qu'une sanction disciplinaire doit être notifiée par écrit au joueur. La FFF le connaît mais ne le prends pas en compte par souci d'économies. Cette non-application des règlements est une attitude très légère."

Mais en attendant l'examen de l'appel pour vice de forme devant la commission supérieure d'appel de la FFF, c'est bien au siège de la LFP (Ligue de football professionnel) que le FC Nantes et son avocat ont rendez-vous aujourd'hui.

Plus d'informations dans votre édition Presse Océan de ce jour, mercredi 28 août 2013.

Commentaires (2)

Oui mais...
yvon.bohelay@neuf.fr mer, 28/08/2013 - 17:30

Nul n'est censé ignorer la loi et les règlements, et celui de la FFF précise qu'une expulsion dans un match de compétition nationale entraîne ipso-facto une suspension automatique pour le match de compétition nationale suivant. Nul besoin donc d'une lettre recommandée avec accusé de réception pour être en mesure de respecter ce point particulier du règlement...

Ne pas fanfaronner avant toute décision
breslau54 mer, 28/08/2013 - 15:32

Il faut espérer que l'avocat du FC Nantes ait raison mais dans cette affaire, ce serait vraiment une chance que le club garde les trois points.
Il vaut mieux ne pas indisposer les juges en étant trop sûr de soi.
C'est clair aussi que cette bourde n'aurait jamais dû se produire donc si Nantes garde ses points, Maître Klatovsky mérite aussi la prime de victoire et surtout les responsables de cette erreur pourront aller brûler dans une église un cierge pour sainte Rita, la patronne des causes désespérées.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.