Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

FC Nantes (Ligue 1) : l'interdiction de recruter confirmée

5 03.06.2013 14:02
L'interdiction de recruter a été confirmée pour le club du président Kita, ici en compagnie d'Ismaël Bangoura

L'interdiction de recruter a été confirmée pour le club du président Kita, ici en compagnie d'Ismaël Bangoura

Photo Ouest Médias

Coup dur pour le FC Nantes, promu en Ligue 1 : le Tribunal arbitral du sport (TAS) vient de confirmer la sanction prononcée par la FIFA : le FC Nantes est interdit de recrutement pour les deux prochaines périodes de transferts.  Le TAS a en l'occurrence suivi la décision rendue début février par la Fédération internationale de football d'interdire le FCN de recruter pour une durée de un an et à verser 4,5 millions d'euros au club d'Al Nasr (Emirats Arabes Unis),  solidairement avec Ismaël Bangoura. Pour mémoire, la FIFA reproche au club nantais d'avoir incité l'attaquant guinéen à rompre abusivement son contrat à Al Nasr durant une période protégée en janvier 2012.

Reste à savoir maintenant si le FCN entend saisir le tribunal fédéral suisse en guise d'ultime recours, sans qu'on sache également si cet appel serait suspensif et permettrait aux dirigeants nantais de recruter dans l'attente d'un jugement définitif.

Plus d'informations dans le quotidien Presse Océan de ce lundi 3 juin et dans celui du mardi 4 juin.

 

Commentaires (5)

Argent et pétition
Cyril mar, 04/06/2013 - 08:51

L'argent ne fait pas tout : rien qu'en Coupe de France, grande priorité du club "Quatari-SG", c'est pourtant Evian un des plus faibles budgets de Ligue 1 qui a fait bonne figure.
D'autres exemples sont à mettre aux crédits des "petits poucets".

En dehors des équipes "Quatari-SG", Monaco, Marseille et Lyon, les Canaris auront nettement plus de possibilités face aux autres équipes même avec l'effectif actuel : les spécialistes (les vrais pas ceux d'un quotidien sportif) affirment qu'il manque qu'un véritable joueur de niveau Ligue 1 pour que les Nantais soient tranquilles.

D'ailleurs, si on est monté en Ligue 1, c'est qu'on avait le niveau :)

Quoi qu'il en soit, pour sauver le club, il faut signer la pétition http://www.avaaz.org/fr/petition/NON_a_linterdiction_de_recrutement_dura... pour que le débat est lieu et pour que le TAS sente la pression du public nantais !

Je crois que le club d'Al
canari44 lun, 03/06/2013 - 21:49

Je crois que le club d'Al Nasr est plutôt un club qatari.Non?
Après la FIFA qui semble se laisser influencer par ce petit pays(mais à la fortune colossale) c'est au tour du TAS de prendre la relève en confirmant la décision de la grande instance du foot mondial.
Cette dite instance était autrefois à la solde des allemands. Rappelez vous France Allemagne de Séville où tout avait été fait pour que la France perde.
En tout cas c'est notre F.C.N qui est lésé dans cette affaire alors que le club d'Al Nasr avait rompu le contrat de Bangoura et qu'il était libre sur le marché.
Le petit est encore battu.Ya vraiment des choses qui sentent mauvais chez les "technocrates " du foot mondial.

aie !!!!!!
fazebuke lun, 03/06/2013 - 18:24

si cela se confirme , les dirigeants nantais feront ils appel ? si c est le cas devront ils s abstenir de recruter en attendant ? que d interrogations alors que la reprise est fin du mois ....cela peut refroidir des futur potentielles recrues nantaise

Décision du TAS.
philippe P (non vérifié) lun, 03/06/2013 - 15:57

Je vais quelque peu développer ton post, Cyril.
Après la fin de saison 1992, la DNCG rétrograde le FCN en 2ème division. Branle-bas de combat… Max Bouyer cède sa place et Guy Scherrer lui succède. Le FCN devient le FCNA divisé en deux structures avec Le premier cité et Jean-René Toumelin. Retour en D1. Pas de recrutement et c'est là que les contrats pros des Pédros, Loko, Ouedec et j'en passe, sont signés. La consigne : faites vous plaisir sur le terrain, on n'a rien à perdre. (Je le sais car je l'ai vécu plus ou moins de l'intérieur à l'époque).
Le résultat on le connait avec 3 voire 4 superbes saisons à suivre.
Mais demain est une autre histoire. A l'époque, les "Rois" de la D1 gagnaient de 100 000 à 500 000 Franc par mois quand les joueurs du FCNA en gagnaient 30 000.
Aujourd'hui remplacez le mot Franc par Euro et multipliez-le.
Malgré les talents en réserves, auront-ils la force de rivaliser avec des joueurs sur-entraînés et sur-payés?
Le combat est inégal. La même mésaventure aurait été au PSG, Marseille ou Lyon, et on aurait jeté le dossier aux oubliettes.
C'est tout bonnement scandaleux de voir un sport autant corrompu par le fric. Et si Bangoura avait été au Slavia Prague, il n'y aurait pas eu de problème. Mais là ils se frottent à Dubaï.
On n'est pas dans la même cour!
Je rigolerai que ce club tienne en ligue 1 avec les moyens du bord. Ce sera un beau pied de nez.
Mais Cyril, si ça n'était pas arrivé, le staf n'aurai toutefois pas fait les mêmes erreurs qu'en 2008.

Les dirigeants font un nouvel appel ultime
Cyril lun, 03/06/2013 - 14:31

La décision est difficile mais c'était exactement la même chose en 1995 : interdiction de recruter par la DNCG.
Cette année là, les jeunes du centre de formation s'étaient arrachés non seulement pour se maintenir mais en plus pour être champion de France !

Le communiqué officiel du TAS :
http://www.tas-cas.org/d2wfiles/document/6791/5048/0/Communique20aux20me...

Cette décision n'est pas si mauvaise que ça : ça dissuadera Kita d'aller acheter des joueurs bidons comme Klasnic, Willhemsen, Bangoura, Darcheville, etc... à des prix exhorbitants !

Place aux jeunes du centre de formation qui ont été champions de CFA2, U19, U17 !

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.