Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Flambée de violence à Nantes: "On peut penser que les trafics sont mis à mal"

1 24.07.2013 10:44
Sollicitée par Presse Océan, Abbassia Hakem, adjointe au maire en charge des quartiers de Bellevue, Chantenay et Sainte-Anne, assure que la ville a "pris la mesure des événements

Sollicitée par Presse Océan, Abbassia Hakem, adjointe au maire en charge des quartiers de Bellevue, Chantenay et Sainte-Anne, assure que la ville a "pris la mesure des événements

Archives PO

Après la folle fusillade à l'arme automatique survenue jeudi dernier, un homme de 22 ans retrouvé blessé par balle vendredi quartier Bellevue, la ville de Nantes a de nouveau été secouée par une vague de violences dans la nuit de lundi à mardi. A la clé, encore un mystérieux blessé par balle, deux frères poignardés à Bellevue, une bagarre à coups de cric de voiture en ville et une tentative de meurtre près du CHU de Nantes.

Sollicitée par Presse Océan, Abbassia Hakem, adjointe au maire en charge des quartiers de Bellevue, Chantenay et Sainte-Anne, assure que la ville a "pris la mesure des événements" et note: "Il est difficile de détecter une seule raison à cette succession de faits qui empoisonnent la vie des habitants et des commerçants. La période actuelle est très chaude, les températures ont grimpé, il y a aussi de l’oisiveté, cela n’explique pas tout bien sûr, mais cela a pu avoir des incidences sur les comportements. Objectivement, on sait qu’il y a aussi des trafiquants, des petits dealers. On peut penser que les trafics sont mis à mal par la police nationale dont les actions sont renforcées depuis que le quartier Bellevue est zone de sécurité prioritaire. Il faut que l’enquête sur la fusillade de jeudi et ces trafics aboutisse vite."

La ville, rappelle-t-elle, a défini un plan pour lutter notamment contre "les rodéos de quads qui exaspèrent les riverains" (Ndlr: une précédente rixe a éclaté à cause d'une affaire de quad). "L’an passé, on a travaillé avec les habitants et un cabinet d’études pour identifier les lieux propices à ces rodéos. On a réalisé des aménagements autour de la place Mendès-France pour casser des lignes droites, stopper la vitesse. On travaille sur les lignes de tram pour éviter qu’elles soient utilisées comme pistes. À l’automne, des aménagements seront opérés place des Lauriers."

Un important travail de sensibilisation est également mené auprès des jeunes.

Retour sur les faits et dossier complet dans l'édition de Presse Océan de ce mercredi.

Commentaires (1)

Pardon ?!?!
newinscription mer, 24/07/2013 - 14:19

"La période actuelle est très chaude, les températures ont grimpé"
Donc cela est également dû aux grandes chaleurs...Si je m'en tiens à l'une de ces raisons vivement l'automne.
50% du discours de madame Abbassia effectue un rappel sur la lutte des rodéos avec des quads.
C'est bien ! J'en profite pour la féliciter pour ce point qui à ses yeux mérite d'être souligné, mais...Cela ne détournerai t'il pas la problématique remontée par les journalistes et surtout par les habitants ?
Madame Abbassia souhaite apporter un message sur le fait que notre belle ville de Nantes est active et apporte des solutions, c'est fait.
Toutefois le sujet n'est pas la et évitons de noyer le poisson.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.