Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

General Electric installe son siège mondial des énergies marines à Bouguenais

1 14.11.2014 05:00
General Electric, qui rachète Alstom, installera le siège de sa filiale Energies marines renouvelables à Bouguenais.

General Electric, qui rachète Alstom, installera le siège de sa filiale Energies marines renouvelables à Bouguenais.

Archives PO

L’Américain General Electric, qui rachète Alstom, installera la direction et les services Recherche et développement de sa filiale Energies marines renouvelables à Bouguenais. Cette implantation conforte l’ambition de cette nouvelle filière industrielle : devenir leader en Europe. Explications avec Christophe Clergeau (PS), 1er vice-président de la Région.


Presse Océan : General Electric qui implante un siège mondial à Bouguenais, c’est à peine croyable !

Christophe Clergeau: « C’est même je crois une première dans la région. Et cela n’a pas été facile, croyez-moi ! Il a fallu convaincre le gouvernement. Cela s’est traduit par plusieurs rencontres à l’Élysée, à Matignon… Il a aussi fallu convaincre les Américains ».

P.O. : Ils connaissaient la région…

Christophe Clergeau : « Général Electric est déjà implantée en Loire-Atlantique, à travers notamment la Famat à St-Nazaire. Alstom, qui a une centaine de chercheurs sur les EMR à Nantes, a toujours défendu le pari de structurer ici une filière sur les énergies marines renouvelables et les Américains avaient promis de s’inscrire dans les promesses d’Alstom. Ils tiennent parole ».

P.O. : Concrètement, qu’est-ce que cette annonce apporte en terme d’emplois ?

Christophe Clergeau : « C’est une belle histoire, une réussite qui illustre le dynamisme et le savoir-faire de la basse-Loire. En 3-4 ans, grâce à la bonne volonté de tous les acteurs, on a réussi à faire émerger cette nouvelle filière industrielle. Aujourd’hui, entre les établissements publics et Alstom, DCNS, STX, Bureau Veritas, CEA-Tech, il y a environ 300 chercheurs qui travaillent sur les énergies des océans, l’autre nom des EMR. Dans quelques mois, ils seront un millier. Et les différentes usines vont rapidement embaucher un autre millier de salariés en production, ce qui va créer environ 4 000 emplois indirects chez les sous-traitants et les sociétés de service ».

 

L'intégralité de cette interview réalisée par Pierre-Marie Hériaud et notre dossier complet sur cet événement mondial à lire ce vendredi dans Presse Océan (éditions numériques téléchargeables en cliquant ici) 


Pour rappel :

Mars 2014 : présentation du futur parc éolien en mer de Saint-Nazaire

 

 

Mars 2012Alstom a inauguré la plus grande éolienne offshore au monde, sur le site du Carnet en Loire-Atlantique le 19 mars. D'une puissance de 6 MW, l'éolienne Haliade 150 a été développée pour répondre à l'appel d'offres lancé par le gouvernement français en juillet 2011 et visant à installer 3 GW d'éolien offshore en France d'ici 2015.

Commentaires (1)

Le plus important
observateur44 ven, 14/11/2014 - 19:21

c'est que la Loire Atlantique se positionne comme un acteur majeur de la Recherche développement en matière d'énergies marines. La décision de GE d'installer son centre de recherche mondial à Bouguenais démontre que la Région a été très inspirée quand elle se lança dans l'IRT Jules Vernes et le thechno campus. Bravo au jeune vice président chargé de la recherche qui s'est vraiment accroché à ce dossier afin de le faire aboutir. Ce sera tout bénef pour l'emploi local.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.