Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Histoire Accusé d'un crime qu'il n'a pas commis, il se suicide

0 24.10.2015 12:01
Le père Debec, dit le père La Carne

Le père Debec, dit le père La Carne

Collection privée

Accusé du meurtre de son commis, en 1927 à la Télindière, Jean-Baptiste Debec se suicide en décembre 1930. Mais en 1931, le commis que tout le monde croyait mort redonne signe de vie.

Il a préféré se pendre pour ne pas avoir à affronter la honte publique d'un procès. Et ici, personne ne doute : ce suicide est un aveu. En cette fin d'année 1930, le corps de Jean-Baptiste Debec, 76 ans, dit le père La Carne, herbager à La Télindière, à un 1,5 km du Pellerin, est découvert se balançant au bout d'une corde accrochée à la poutre d'un hangar. L'inspecteur de la brigade mobile Faggiani et le brigadier de gendarmerie Martineau ne peuvent que constater le décès de celui qu'ils souhaitaient entendre une nouvelle fois à la demande du juge d'instruction dans le cadre de la disparition du commis de Debec. Un dénommé Félix Folliard qui n'a plus donné signe de vie depuis le 7 novembre 1927. Pour le juge, comme pour les enquêteurs, c'est le père Debec qui a fait disparaître son employé. Le casier judiciaire de l'herbager ne porte-il pas plusieurs condamnations pour coups et blessures ?

Légionnaire

Un mois plus tard, alors que l'affaire est déjà oubliée, le directeur du journal Détective reçoit une lettre émanant d'un légionnaire en poste au Maroc : « Je me nomme Folliard Félix, soldat au 3e régiment étranger, 10e compagnie, actuellement en garnison à Fez (Maroc) ». Il a découvert l'histoire dans le journal. « J'ai quitté la Télindière le 7 novembre 1927 pour me rendre à Nantes dans le but de contracter un engagement de cinq ans au titre de la Légion étrangère, au bureau de recrutement de la dite-ville ».

Lire dans Presse Océan du dimanche 25 octobre 2015

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.