Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Histoire Il y a 75 ans, Nantes et St-Nazaire tombaient aux mains des Allemands

1 14.06.2015 10:24
Nantes, 19 juin 1940 : les Allemands prennent possession de la ville.

Nantes, 19 juin 1940 : les Allemands prennent possession de la ville.

Collection DR Dominique Bloyet

Le 19 juin 1940, les troupes allemandes entrent dans Nantes. Deux jours plus tôt, Saint-Nazaire est le théâtre de l'une des plus grandes catastrophe maritime de l'histoire.

 Le 17 juin 1940, chargé de milliers de soldats anglais et de civils en partance pour l'Angleterre, le paquebot britannique Lancastria sombre au large de la pointe Saint-Gildas. Alors qu'ils se rapprochent inexorablement de l'estuaire, les Allemands lancent leur aviation contre la flotte britannique qui quitte Saint-Nazaire pour ramener en outre-Manche les éléments du corps expéditionnaire envoyé en septembre 1939 en France. L'un des viols largués une bombe dans la cheminée du Lancastria. L'une des plus grande tragédie maritime.

Le 19 juin, le cuirassé Jean Bart, en cours de finition à Saint-Nazaire parvient pour sa part à quitter le port avant l'arrivée des Allemands. Le jours même, ces derniers investissent Nantes où afflue depuis deux mois une foule de réfugiés venus du Nord et de Belgique.

Le résistant Georges Guinel qui avait 16 ans à l'époque se souvient de ce flot continue de véhicules sur la côte de la Seilleraye. " Un jour, un side-car est tombé en panne devant chez mes parents. C'était un commandant de la marine marchande belge avec sa femme et son jeune enfant. Mon père leur a offert l'hospitalité".

Lire nos 4 pages dans Presse Océan ce dimanche 14 juin.

Commentaires (1)

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.