Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Histoire La fin tragique de l'Amélie, trois-mâts nantais, en Martinique

0 25.10.2014 12:46
L' " Amélie" en carénage à Trentemoult

L' " Amélie" en carénage à Trentemoult

Collection Stéphane Pajot

 

Construit en 1890 dans un chantier naval de Chantenay pour le commerce aux Antilles, l’Amélie était le petit frère du Belem, le célèbre trois-mâts barque nantais classé monument historique. Mais son histoire fut nettement plus brève.

Parti en 1902 avec le Belem pour la Martinique, il arrive à Saint-Pierre le 7 mai. Depuis plusieurs semaines, le volcan de la Montagne Pelée gronde, rejetant régulièrement dans l’air des nuages de cendres. Par prudence, les plus gros navires mouillent au milieu de la baie. L’Amélie les rejoint alors que le Belem va un peu au large.

Le lendemain, le volcan entre en éruption, tuant 25 000 personnes et détruisant tous les bateaux. Projeté à plusieurs centaines de mètres, l’Amélie coule à pic. Le Belem , lui, en réchappera.

 

Plus d’informations dans Presse Océan du dimanche 26 octobre

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.