Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Histoire Le Nantais Cambronne a-t-il réellement dit le mot à Waterloo ?

0 06.06.2015 20:46
  • Archives PO

    Le général Pierre Cambronne, né à Nantes en 1770 et mort dans cette même ville en 1842

  • Photo PO-Nathalie Bourreau

    L'appartement du général Cambronne, rue Jean-Jacques Rousseau à Nantes, propriété de Michel Ghanivé,.

Il y a 200 ans, le 18 juin 1815, le général Pierre Cambronne était fait prisonnier à Waterloo, en Belgique. Non sans avoir auparavant vertement répondu aux Anglais qui lui demandaient de se rendre. Du moins, selon ce qu'a affirmé Victor Hugo.

 

Le général nantais Pierre Cambronne, né à Nantes en 1770 et mort dans cette même ville en 1842, est encore aujourd'hui auréolé d'une gloire qu'il doit en grande partie à la légende forgée par Victor Hugo. C'est en fait en 1862, dans Les Misérables que le bouillant auteur lui prête le fameux mot, « Merde ! » en réponse au général anglais qui sommait les Français de se rendre.

«  Mange ! »

Cambronne est toujours resté très évasif sur la question. Un jour, pressé par une admiratrice de lui dire le mot, le général fait cette réponse : « Ma foi, madame, je ne sais pas au juste ce que j'ai dit à l'officier anglais qui me criait de me rendre ; mais ce qui est certain, c'est qu'il comprenait le français et qu'il m'a répondu : '' Mange !'' ».

Une enquête diligentée

Mais les écrits de Victor Hugo firent un tel scandale qu'une enquête fut diligentée pour savoir ce que le général avait réellement dit lors de la dernière bataille napoléonienne. Et Pierre Larousse, cette même année, compila en un recueil intitulé Le mot de Cambronne, tous les témoignages recueillis tant sur le fameux mot que sur la phrase « La garde meurt et ne se rend pas ! » dont la paternité est contestée au général nantais.

En 1935, Sacha Guitry s'empara de nouveau du sujet pour une pièce en un acte et en vers également intitulée Le mot de Cambronne.

Lire notre dossier dans Presse Océan du dimanche 7 juin 2015

 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.