Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Indre Municipales : le dossier des Roms a-t-il pesé dans la campagne ? [vidéo]

0 03.04.2014 14:38
Serge David, nouveau maire d'Indre, s'explique sur ce sujet sensible.

Serge David, nouveau maire d'Indre, s'explique sur ce sujet sensible.

Capture écran PO

L'ambiance était électrique samedi dernier à Indre, près de Nantes, dans une salle de conseil municipal trop petite pour accueillir tous les partisans… et opposants au nouveau maire Serge David (DVG).

Chef de file d'une liste "citoyenne" et "ratissant large", cet enseignant et syndicaliste CGT de 59 ans avait remporté le dimanche précédent son duel avec le maire sortant Jean-Luc Le Drenn (DVG lui aussi, mais soutenu par les partis de gauche) de 92 voix (52,59 % contre 42,41 %), avec une abstention limitée à 32,9 % dans cette petite commune de 2 800 électeurs). Et ce contre toute attente… si ce n'est celle de son vainqueur.

Samedi donc, Jean-Luc Le Drenn a tenu en entrée de séance des propos lourds de sens, évoquant des "arguments populistes", ou encore des "valeurs plus proches de l'extrême droite que de celles, humanistes, de la gauche", à l'encontre de son rival. Lequel s'est dit "scandalisé" par de telles accusations mais appelle au calme.

En filigrane transparaît la question de l'intégration des Roms à Indre, via la sédentarisation, dans des mobile-homes positionnés sur un terrain proche de l'hôtel de ville, de plusieurs familles précédemment installées illégalement sur la friche industrielle de l'ancienne usine indraise Soferti. Une action politique forte sur un sujet sensible dans l'agglomération nantaise, que Jean-Luc Le Drenn avait portée à bout de bras, avec le soutien actif de l'association locale Romsi. L'une de ses militantes, la réalisatrice Sophie Averty, a en a tiré un documentaire de 59 mn, Cause commune, qui décrypte cette intégration et a été salué par la critique.

Pour la majorité sortante, il ne fait pas de doute que le sujet des Roms "a pesé" lourd dans les urnes, au point de faire pencher la balance. Serge David s'en défend, jurant ne jamais avoir porté cette problématique sur le terrain de la campagne municipaleCe dernier avait pourtant évoqué "l'invasion des Roms sur notre commune" dans le "mot de l'opposition" du bulletin municipal  de novembre dernier (pages 8 et 9).

Lire ci-dessous notre reportage vidéo, réalisé samedi dernier au sortir du conseil municipal d'Indre.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.