Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Insolite L’histoire du paon qui ne plaisait pas à tous les habitants

0 27.05.2015 17:32
Au fil des ans, Panpan était devenu la mascotte de l’association de boules cherréenne.

Au fil des ans, Panpan était devenu la mascotte de l’association de boules cherréenne.

Photo internaute

A Cherré, une commune du Nord-Anjou à une trentaine de kilomètres d’Angers, un paon avait élu domicile. Une lectrice du Courrier de l’Ouest témoigne de l’histoire du volatile surnommé Panpan, qui ne plaisait à tous dans la commune :

« Le paon s’était invité dans notre village il y a cinq ans et faisait la joie des grands et des petits. A notre grande surprise, cet invité s’est rapproché de nos habitations. Petit à petit, il a fait partie de nos vies, de nos journées, les rythmant par son cri, ses visites et ses parades. J’ai moi même fini par lui acheter de la nourriture et il a fini par comprendre que s’il frappait à ma porte il aurait ce qu’il réclamait, pain ou céréales, même des fruits ! »

La mascotte des boulistes

« Mais il y a quelque temps, des habitants se sont mis en tête de faire partir cet invité, pensant qu’il pouvait être néfaste pour les voitures et les jardins. Je peux pourtant témoigner qu’il ne s’est jamais mal comporté. Il nous observait aussi curieux de nous voir dans son entourage que nous de le voir dans le notre. »

« Et puis, samedi, on l’a fait partir pour le Refuge de l’Arche à Château-Gontier où je l’espère il se fera de nouveau amis ».

Voilà donc l’histoire du paon qui au fil des ans était devenu la mascotte de l’association de boules cherréenne.

Une histoire à retrouver dans Le Courrier de l'Ouest de ce jeudi. A télécharger sur ordinateur, smartphone et tablette.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.