Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Insolite Les voleurs arrachent les antivols avec les dents

3 13.09.2016 14:30
Illustration PO

Illustration PO

Ils pensaient agir en toute discrétion. Ils ont été démasqués par un vigile. Lundi, vers 14 h 40, deux hommes s'engouffrent dans les cabines d'essayage d'un grand magasin de la rue du Calvaire à Nantes. Ils tiennent des vêtements neufs à la main. Quelques minutes plus tard, ils en ressortent les mains vides. L'employé les intercepte. Un des suspects porte un tee-shirt et une paire de chaussettes du magasin. L'autre un pantalon et deux caleçons. Dans les cabines, le vigile retrouve les antivols des habits sur le sol. Les deux hommes, âgés de 25 et 34 ans, ont été remis à la police et placés en garde à vue. Aux policiers, les deux demandeurs d'asile ont reconnu avoir arraché les antivols avec leurs dents. Ils font l'objet d'un rappel à la loi.

Commentaires (3)

super les sanctions
jan44 mar, 13/09/2016 - 22:05

donc nous une erreur d inattention au volant et boum c'est la sanction pour l honnête citoyen,

mais des delinquants qui volent et degradent intentionnellement alors que notre beau pays les accueille avec nos deniers, et bien la reponse de la justice est le rappel a la loi ce qui veut dire:
"c'est pas bien de voler , faudra pas recommencer, bon vous avez compris messieurs, alors au revoir, et soyez sages".

Je crois que le monde ne tourne pas rond là.......

Vivement 2017....

FRANCE Libérée, Nantes Libérée
Nantes Libéré mar, 13/09/2016 - 15:48

MDR
"les deux demandeurs d'asile ont reconnu avoir arraché les antivols avec leurs dents. Ils font l'objet d'un rappel à la loi."
Dans certains pays on coupe une main pour un tel acte ! et cela ne gène pas nos gouvernants de faire des transactions économiques avec ces pays.
Allez oust dehors et sans la case "demande d'asile".

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.