Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Insolite : Nantes : des trésors méconnus rue d'Erlon

0 25.07.2013 10:02
Au 9, rue d'Erlon, on aperçoit ces magnifiques vitraux

Au 9, rue d'Erlon, on aperçoit ces magnifiques vitraux

Au n° 9, rue d’Erlon, il reste des vitraux du maître-verrier Henri Uzureau. Il ne sont pas classés au « petit patrimoine » et le mériterait. Six vitraux de l’artiste nantais, peintre verrier Henri Uzureau font partie d’une maison située au 9, rue d’Erlon, non loin de l’ancien palais de justice de Nantes. Normal, le maître Verrier né à Nantes en 1872 (et mort en 1939) y avait son atelier. En 1904, Henri Uzureau décroche une médaille de vermeil à l’exposition internationale de Nantes avec un vitrail profane dit « art nouveau » ou « modern style 1900 ». Et c’est en 1907 qu’il installe son nouvel atelier au 9 de la rue D’Erlon. Ses descendant y vivront jusqu’en 1964.
On lui doit notamment les vitraux de deux églises nantaises disparues, l’église de la Madeleine sur l’île de Nantes et ceux du temple protestant qui se situait place de l’Edit de Nantes. Il a hélas été détruit par les bombardements. En revanche, on peut toujours admirer ceux de l’église de Quilly en Loire-Atlantique, réalisés en 1923.. Il s’agit de vitraux dit patriotiques car ils rendent hommage  à deux prêtres de la paroisse tués durant la première guerre mondiale.  Quant à ceux de la rue d’Erlon, visibles au dessus d’un magasin de chaussures, ils ne demandent qu’à être classés au même titre que les vieilles pompes à eau de Nantes.


A lire ce jeudi 24 juillet

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.