Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Insolite Un sanglier fou blesse un gendarme à Couëron

3 15.10.2014 14:31
Les gendarmes ont dû abattre l'animal sauvage dans le jardin de Francis.

Les gendarmes ont dû abattre l'animal sauvage dans le jardin de Francis.

Photo Presse Océan - RC

La bête a semé la panique dans des jardins du quartier de la Chabossière à Couëron, mardi en fin d'après-midi.

Un sanglier d'une centaine de kilos divaguait de terrain en terrain, renversant clôtures et grillages. Face au danger potentiel que représentait l'animal incontrôlable, les gendarmes ont dû se résoudre à l'abattre après avoir ordonné à tous les riverains de rester à l'abri, à l'intérieur de leur domicile.

Pendant la manœuvre, le gros mâle a chargé les militaires, renversant un des gendarmes et le blessant à la jambe. Bilan : sept points de suture et une belle frayeur.

Plus d'informations à lire jeudi 16 octobre dans Presse Océan ou sur nos éditions en ligne

Commentaires (3)

Réponse à Sam
Bretonne-Naoned jeu, 16/10/2014 - 20:06

Sam merci pour ces précisions, oui vous avez certainement raison, dans la mesure où l'animal était dangereux pour les humains, cette décision peut se comprendre :)

Bretonne Naoned, le sanglier n'est un animal "domestique"
Sam44 mer, 15/10/2014 - 19:48

Bonjour Bretonne,
Je comprends votre relatif désarroi face à la mort de ce sanglier. Mais il faut savoir qu'un sanglier n'est pas un animal comme les autres. Il est un animal sauvage dans tous les sens du terme. Agressif et dangereux, quand il charge il ne fait pas semblant et peut même tuer.

D'autant que nous sommes en période "des amours" et il n'est pas rare de trouver des sangliers dans les abords de ville.
Couëron n'est pas une grande ville, elle est quand même bordée de marais, bois et champs. On est plus proche de la bourgade ou campagne dynamique que "grande ville" bétonnée et inaccessible aux animaux.

Le gendarme s'est défendu et malheureusement pour cet animal, il fallait que ça se fasse ainsi car croyez-moi un sanglier n'est pas un animal "domestique" et lorsqu'il est décidé à foncer, rien ne peut l'arrêter. J'ai failli perdre la vie à cause d'un sanglier qui a chargé notre voiture toute neuve à la sortie d'un virage, alors qu'il n'était même pas sur notre route mais dans un champ. Comme il était en meute avec des marcassins il a réagi comme un animal sauvage qui protège ses petits et il n'a pas hésité une seconde.

C'est la nature sauvage qui reprend ses droits
Bretonne-Naoned mer, 15/10/2014 - 19:37

Eh oui, c'est la nature sauvage qui fait irruption en pleine ville ! De fait, c'est impressionnant un sanglier ! et en plus, celui-ci n'aimait pas la maréchaussée !!! tous mes vœux de rétablissement au gendarme blessé. Mais pourquoi le tuer (le sanglier, pas le gendarme) ? le mieux n'aurait -t- il pas été d'appeler un vétérinaire, anesthésier l'animal, puis le relâcher dans la pleine nature ??? Morale : les sangliers n'aiment pas la maréchaussée, mais la maréchaussée n'aime pas non plus les sangliers ! malgré tout, merci PO pour ce petit dérivatif (même au détriment d'un sanglier et d'un gendarme ) somme toute presque amusant après une très dure journée de labeur. Cela m'aura au moins permis d'esquisser un sourire en lisant l'anecdote.
BN

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.