Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Justice Procès de l'éducateur tué : l'effroyable récit d’une vie d’errance

0 14.09.2017 20:14
Mes Quentin Chabert et Yvon Chotard défendent l’accusé, Florin Safta.

Mes Quentin Chabert et Yvon Chotard défendent l’accusé, Florin Safta.

Photos PO-Nathalie Bourreau

Florin Safta, 36 ans, a grandi dans un détonant cocktail de violence, de vol, de prison et d’alcool. Pétrifiant.

Sa mère ? « Empoisonnée. J’avais 16 ans ». Son père ? « Hyperalcoolique et tabassé à mort pour une dette au jeu de dés ». Irruption brutale hier matin dans la vie de Florin Safta.

« Mon père perdait au jeu l’argent que je volais »

Chemise noire à carreaux, peau mate, physique râblé, cet homme de 36 ans, de nationalité roumaine, comparait devant les assises de Loire-Atlantique. Il est accusé du meurtre à coups de couteau de Jacques Gasztwott, éducateur, le 19 mars 2015 à Nantes. Mais aussi de tentative d’assassinat sur Géraldine Pallier, son ex-conjointe, avec qui il avait rendez-vous ce jour-là pour voir leur fille, alors âgée de trois ans.
Hier, la cour a prêté l’oreille à l’histoire personnelle de Florin Safta. Un roman noir. « Je n’ai pas eu d’enfance, prévient l’accusé. On vivait dans une grande pauvreté ». Il est calme, comme ankylosé par la prise d’anxiolytiques. « Mon père perdait au jeu l’argent que je volais, raconte-t-il en français. Il battait ma mère presque tous les jours. Moi, il me mettait nu, il me tapait avec la ceinture, avec un bâton. Je restais bleu ». Aucun souvenir heureux.

Plus d'informations sur la 1re journée de ce procès dans Presse Océan ce vendredi 15 septembre. Suivez également en DIRECT le procès via le lien ci-dessous : 

+ Nantes Un éducateur a été tué en 2015 : le procès a démarré jeudi matin (REPLAY)

Aujourd'hui, l'audience portera principalement sur les faits le jour du drame.

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.