Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Justice Violences conjugales : la bonne riposte du parquet de Nantes

0 24.11.2016 19:24
PHOTO HERVE PETITBON/LE MAINE LIBRE

Le parquet de Nantes a mis en place une politique pénale spécifique.

Un chiffre qui glace le sang. Depuis le début de l’année, les magistrats du parquet de Nantes ont été saisis de 825 affaires de violences conjugales. En novembre, une femme a péri sous les coups de son conjoint.

La justice nantaise est pourtant à la pointe de la lutte contre ce type de faits survenant dans l’intimité d’un logement, souvent dans un contexte d’alcoolisation, et qui touchent très largement des femmes. Le parquet a mis en place des dispositifs visant à briser la loi du silence.

Un protocole départemental a été signé fin 2014 afin d’apporter une réponse à toute victime qui révèle une situation de violences. Une vingtaine d’ordonnances de protection, dispositif visant à évincer du domicile conjugal l’auteur des violences ou à lui interdire d’entrer en relation avec sa victime, ont été demandées depuis le 1er janvier.

Téléphones qui sauvent

À Nantes, cinq « téléphones grave danger » - portables géolocalisables disposant d’une touche préprogrammée permettant de donner l’alerte discrètement en cas de danger - ont été attribués. La ville de Nantes a décidé de financer un sixième appareil. Quatre autres téléphones ont été remis à Saint-Nazaire. Un appel aux collectivités est lancé. « Les femmes qui bénéficient de ce dispositif se sentent davantage en sécurité », énonce Charlotte Gazzera, procureure nantaise référente sur ces dossiers.

Des alternatives aux poursuites peuvent être proposées dans le cas de primo-délinquants ou de faits n’ayant pas occasionné de blessures sérieuses. Là encore, Nantes joue le rôle de précurseur et a mis en place des stages de responsabilisation des auteurs de violence. Des groupes de parole sont aussi expérimentés pour prévenir la récidive.

Une marche ce vendredi

Pour la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, une marche est organisée par l'Espace Simone-de-Beauvoir ce vendredi à Nantes. Départ à 17 h 30, place du Commerce.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.