Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Baule L'entraîneur de tennis accusé de viols remis en liberté sous bracelet

0 09.09.2014 20:53
Ce prof de tennis mis en examen pour "viols" a grandi à Saint-Nazaire.

Ce prof de tennis mis en examen pour "viols" a grandi à Saint-Nazaire.

On l'apprend ce soir de l'Agence France Presse (AFP), Andrew Geddes, l'entraîneur de tennis mis en examen en mai dernier pour des viols répétés entre 1999 et 2005 sur trois anciennes joueuses du club de Sarcelles, a été remis en liberté sous bracelet électronique.

Ce professeur de tennis de Levallois-Perret, âgé de 48 ans, a grandi à saint-Nazaire. C'est au club de tennis de la cité portuaire qu'il a tapé ses premières balles et parmi les faits qui lui sont reprochés, l'un aurait été commis à La Baule.

"Il a été remis en liberté lundi et placé sous bracelet électronique par le juge des libertés et de la détention", a déclaré à l'AFP un représentant du ministère public. Une décision prise contre l'avis du juge d'instruction en charge du dossier et du parquet qui a fait appel. "Nous étions pour son maintien en détention. Il y a un risque éventuel qu'il influe sur l'enquête encore en cours, qu'il ne se présente pas à la justice car il est de nationalité britannique et qu'il récidive vu qu'il est soupçonné de plusieurs viols", a relevé le porte-parole.

Le juge des libertés et de la détention en a décidé autrement s'appuyant sur le fait qu'Andrew Geddes a trouvé un logement loin du département des Hauts-de-Seine et un emploi sans rapport avec ses activités précédentes d'entraîneur de tennis.

L'homme, père de deux enfants, a été mis en examen le 7 mai pour "viols et agressions sexuelles" sur trois de ses anciennes élèves, âgées de 12 à 17 ans au moment des faits. Il est également mis en examen pour "atteintes sexuelles aggravées" pour des faits commis sur une quatrième jeune fille. "L'enquête n'a pas à ce jour révélé d'autres victimes présumées", selon le parquet.

Les agressions se sont déroulées notamment à Paris, La Baule (Loire-Atlantique), dans les Hauts-de-Seine et le Val-d'Oise, tantôt au domicile de l'entraîneur, dans sa voiture, dans les locaux du club de Sarcelles où il a travaillé entre 1998 et 2007, tantôt lors de déplacements pour des matchs et des tournois.

Andrew Geddes avait admis lors de sa garde à vue un viol dans un cas particulier, évoquant pour le reste des relations consenties même si elles n'étaient "pas normales".

A lire aussi sur le même sujet :

La Baule. Après les viols, le prof de tennis devant la justice

Saint-Nazaire. Le prof de tennis accusé de viols a grandi à Saint-Nazaire

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.