Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Baule Recours contre le parc éolien du banc de Guérande

1 26.07.2016 17:53
Photo DR

Photo DR

Trois associations de Pornichet, La Baule et Le Pouliguen ont déposé un recours contre l'arrêté préfectoral autorisant la construction du parc éolien du banc de Guérande. Pour rappel : 80 éoliennes à plus de 12 km au large du Croisic, 2 milliards d'euros d'investissement. En cause « l'insuffisance de l'étude d'impact, l'irrégularité de l'enquête publique et l'atteinte à l'environnement ». Les associations estiment que le banc de Guérande est « riche de biodiversité ».

Plus d'information ce mercredi 27 juillet dans Presse Océan.

Commentaires (1)

Démagogie
pelin mer, 27/07/2016 - 19:04

Le Pouliguen, la Baule et Pornichet. Comment dire....? Ca sent le règlement de compte avec le gouvernement. Notre Dame des landes n'avance pas donc, on bloque votre projet au large en plus ça pourrait impacter notre patrimoine immobilier (à 15km minimum j'en doute mais bon). C'est marrant de parler de biodiversité parce que lorsque l' on met un pied sur le remblai de ces trois communes, biodiversité n'est pas le premier terme qui viens à l'esprit. On lance la fronde avant la venue de Nicolas et ces potes en Août histoire d'avoir de nouvelles cartouches et un discours un peu radical avec ce gouvernement et ces écolos qui nous emmerdent! C'est beau la politique... ça rend pas optimiste pour la suite, comme en Angleterre, aujourd'hui c'est les vieux qui décident de l'avenir des jeunes.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.