Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

La Polyclinique de l'Europe à St-Nazaire mise sur le robot miniaturisé "Dex"

0 10.06.2014 20:02
"Dex" permet de passer une nouvelle étape en chirurgie non invasive

"Dex" permet de passer une nouvelle étape en chirurgie non invasive

Stéphane Le Hesran

Les chirurgiens de la Polyclinique de l’Europe à Océanis sont unanimes. Ce robot chirurgical miniaturisé baptisé « Dex » est une évolution, « proche d’une révolution en chirurgie mini invasive » ; ou plus prosaïquement la chirurgie par petites incisions, parfois aidée par une caméra (la cœlioscopie) connue depuis une  vingtaine d’années.
L’établissement de santé nazairien vient tout juste de faire l’acquisition du dernier cri de cette technologie développée par une petite entreprise française (six personnes) basée à Annecy : Dextérité Surgical. « Pour l’instant seuls treize hôpitaux et cliniques en Europe, dont onze en France, disposent de ce robot », indique Rémi Rosset, ingénieur et co-inventeur de l’instrument.
Proche d’une manette de console de jeu vidéo, cette mini-main articulée multifonctionnelle qui pivote sur 360 degrés, est plus particulièrement destinée aux interventions en urologie et en gynécologie, « sur des parties en entonnoir difficiles d’accès ; mais il y a d’autres possibilités en chirurgie digestive ou encore thoracique », souligne un chirurgien. La fine tige métallique qui ne paye pas de mine dévoile tous ses avantages dans le bloc opératoire. Elle obéit au doigt et à l’œil du praticien qui visualise ses gestes sur écran. « Cela nous permet d’ouvrir avec une incision plus réduite et une dissection plus fine c’est moins de douleur pour le patient qui sera aussi immobilisé moins longtemps".

Plus d'informations dans nos éditions de demain.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.