Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

L'ADN des disparues de Perpignan retrouvé grâce à un laboratoire nantais

0 30.08.2013 06:33
Marie-Gaëlle Le Pajolec, directrice générale déléguée de l'IGNA à Nantes.

Marie-Gaëlle Le Pajolec, directrice générale déléguée de l'IGNA à Nantes.

Photo : PO-JJ

L'ADN d'Allison et de sa mère, disparues à Perpignan depuis la mi-juillet, a pu être identifié dans un congélateur et dans un lave-linge la semaine dernière grâce au savoir-faire des experts de l'Institut génétique de Nantes Atlantique (IGNA). C'est l'antenne marseillaise de ce laboratoire nantais spécialisé en empreintes génétiques qui a réussi à extraire l'ADN des deux femmes de ces appareils ménagers qui avaient pourtant été nettoyés. Une performance rendue possible par les progrès récents accomplis dans ce domaine et qui conforte la piste criminelle dans ce dossier.

"Il y a 5 ans, ce n'est pas sûr qu'on aurait pu le faire", confie Marie-Gaëlle Le Pajolec, directrice générale déléguée de l'IGNA, créé en 2003. Le laboratoire nantais réalise des dizaines de milliers de prélévements par an dans le cadre judiciaire.

Plus d'informations ce vendredi 30 août 2013 dans Presse Océan.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.