Recevez gratuitement la lettre d'information générale de Presse Océan.
Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.

Je m'inscris !

Le Cellier Fermeture du musée de Louis : "Ne vous ruez pas au château, svp !"

0 28.10.2016 14:55
Jeudi dernier, le musée de Louis affichait archi complet

Jeudi dernier, le musée de Louis affichait archi complet

Photo Po-Nathalie Bourreau

A la veille de la fermeture du musée de Louis, au Cellier, le public se bouscule à l'entrée. Certains repartent déçus. 

Ils étaient très, très nombreux à patienter devant la porte du musée de Louis, au Cellier, hier jeudi.

« Une heure trente d’attente », annonçait un panneau, planté à la hâte, à l'entrée.

Certains étaient venus de loin pour découvrir la collection. Christian et sa famille, par exemple, avaient parcouru des centaines de kilomètres dans l’espoir d’entrer.

Seulement voilà : ce jour-là, certains ont du tourner les talons, tant le public se bouscule aux portes du petit musée. « On ne s’attendait pas à ce qu’il y ait autant de monde », entend-on, ici et là, dans la file d’attente.

C’est que depuis l’annonce de la fermeture du musée dédié à Louis de Funès, l'affluence est grande au Château de Clermont.

Problème : le petit musée ne peut accueillir que cent personnes maximum à la fois (il est ouvert de 14h30 à 18 h). Toutes restent plus d’une heure en moyenne à l’intérieur. « Certains ne pourront pas entrer ce week-end », s’inquiète déjà Roselyne Duringer, la gardienne des lieux, que ces déceptions à venir attriste beaucoup.

Elle invite donc les admirateurs de Louis de Funès à se montrer patients. « On se reverra ailleurs », promet-elle. 

 

Retrouvez notre double-page dans Presse Océan samedi 29 octobre 2016

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.
inscription à la lettre d'information générale
logo Presse Océan

Vous avez aimé cet article ?

Recevez gratuitement la newsletter Presse Océan.

Chaque matin, l'essentiel de l'actu est déjà dans votre boîte mail.